Chancellerie du Comté du Languedoc

Soyez les Bienvenus en Languedoc !!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [ARCHIVES] Bureau de liaison des diplomates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
sambolero

avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 07/01/2008

Feuille de personnage
Nom complet: Sambolero
Localisation: Chinon (Tourraine)

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Bureau de liaison des diplomates   Ven 12 Déc 2008, 15:59

S'est il passé des choses en particulier en Languedoc dernièrement ?
Et, aussi, pourrais-je savoir si vous envisagez de donner la Touraine comme poste à un de vos ambassadeur ?

Sinon, pour la Touraine :

Grimberdine a écrit:
Citation :
Nous, régnants des province de l'Alliance du Centre, avons appris ce jour l'attaque du cortège Royal par une armée Poitevine et faisons savoir que nous condamnons avec la plus extrême fermeté ce crime à l'encontre de notre souverain légitime.

Qu'en conséquences déclarons évincer du Haut Conseil de l'Alliance du Centre le Poitou le temps que lumière soit faite

Que nous nous déclarons prêt le cas échéant à porter secours armé auprès de Sa Majesté et de ses officiers, y compris contre le Poitou si celui-ci s'avère être une menace pour la sécurité du Roy.

Vive le Roy !

Pour le Bourbonnais et l'Auvergne
Sa Seigneurie Thibaud-Xavier de Ludgarès, Duc du Bourbonnais Auvergne et de Lapalisse, Baron d'Arfeuilles, Seigneur de Commières, Pair du Royaume de France.


Ewaële de la Boënière
Comtesse du Limousin et de la Marche


Grimberdine de Xanten,
Duc de Touraine.


Poltau a écrit:
Citation :
Le Duché de Touraine, Fin d'année 1456.


    A l'appel de nos loyaux sujets du Duché de Touraine, qui s'inquiètent du manque de communication sur la situation de nostre terre et de ses institutions. Nous répondons qu'iceux ont raison, et que la multitude de tâches qui nous incombent ne sauraient excuser nostre absence de régnant à assumer nos devoirs, et à répondre aux questions, légitimes, qui sont posées. Nous demandons adoncs humblement pardon à la Touraine pour ce silence trop long. Qu'elle soit assurée qu'il ne fut jamais question de lui manquer de respect, mais que seul le temps nous manquâmes pour rédiger plus tôt cette annonce. Qu'icelle permette à tout un chacun de s'y reconnaître, autant que pour les prétendants, de préparer campagne pour les prochaines élections, qui auront lieux dans une vingtaine de jours.



De la Diplomatie.
    Le Duché de Touraine à réaffirmé par lettre sa loyauté pleine et entière, lus par nostre Hérault devant la représentante de sa Majesté le 7 novembre 1456, en salle du Trône de Paris. Reconnaissance nous à été donnée le 18 novembre par Lettre, et cérémonie d'Allégeance sera effective lors du passage de sa Majesté le Roy en nos terres pour cette fin d'année. Nous invitons adoncs nos sujets à honorer le Royal cortège lorsqu'icelui passera en nos villes et villages.

    Concernant nos alliances, le Duché de Touraine est toujours partie prenante de l'Alliance du Centre:
    • Un Etat Major de l'Alliance à été mis en place. Chaque Province membre y possède un sénéchal (le sénéchal Hans de Ferrière Larçon, pour la Touraine). Cet état Major doit permettre dans les mois à venir de faciliter la création d'armées mixtes, et la gestion tactique de plusieurs armées lors de conflit impliquant plusieurs provinces-membres.
    • Le Comté du Périgord et de l'Angoumois à subis une attaque de plusieurs groupuscules de brigands ces dernières semaines. Attaques plus ou moins concertées, et alors que le Comte en exercice à quitté brusquement le pouvoir, entraînant un début de chaos et de désorganisation. La Touraine à répondue à l'appel à l'aide de son allié, et une Lance tourangelle, placée sous le commandement de l'AdC, protégée la ville d'Angoulême avec succès. A ce jours les derniers brigands en Périgord sont morts ou en fuites, et l'Alliance du Centre à démontré une fois de plus son utilité.
    • Le comté du Poitou aurait attaqué, par l'entremise de son armée, le cortège royal alors que celui ci se présentait aux frontières de son territoire. Sa Majesté aurait été blessée légèrement. Nous Appuyons de ce fait une exclusion temporaire du Comté du Poitou de l'Alliance du Centre, le temps qu'une enquête royale soit menée, et que le Comté du Poitou soit mis hors de cause.
    • Nous travaillons toujours à un rapprochement avec nos voisins d'Anjou et du Berry. les discussions avancent au fur et à mesure que nous situons nos divergences, pour mieux travailler à les corriger.


    Le Duché de Touraine s'apprête à signer un nouveau traité, reconnaissant l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'écu vert.

    Le Concordat entre l'Eglise et le Duché va être remis à jours.




De la Sécurité du Territoire.

    Pour la prévôté, nos villes sont bien protégé par nos maréchaux, et avec la réforme pour la défense, le système actuel seras perfectionné (même si il marche relativement bien pour le moment), nos services de renseignement nous permettent d'agir en amont quand aux menaces éventuelles, et nous arrivons donc à prévenir correctement de nombreux dangers. Grâce à une étroite collaboration avec l'armée de Touraine, La prévôté empêche les hors la loi de fuir le justice en les assignant à résidence, et ceux qui tentent de fuir sont systématiquement pourchassés. Une modification du Coutumier est d'ailleurs en cours pour expliciter clairement nos prérogatives.

    Pour l'Armée de Touraine. Remboursement totale des arriérés de salaires des soldats (cf la partie économique), ainsi que prise en charge des réparations concernant des soldats tourangeaux ayant été blessés pendant des manoeuvres. Révision et création d'une liste noire, en coopération avec la Prévôté. Le Coutumier va être mis à jour pour intégrer la notion d'assignation à résidence de façon claire et sans ambiguïté, même si le Prévôt possède depuis toujours le pouvoir de restreindre les déplacements. La Loi martiale, toujours en vigueur, sera alors levée.
    Actuellement en Touraine, patrouille dans les campagnes et relais des armées en défense sur Tours.

    De Manière générale, l'association Prévôté "défense/surveillance des villes" et de l'Armée "protection des campagnes tourangelles/Projection armée" : 10 brigands en 20 jours mis hors d'état de nuire et 1 fuyard blessé. L'interception des brigands est effective en une journée en cas de non coopération avec les autorités.
    Malgré un début délicat, la situation interne s'est nettement améliorée, et l'Etat Major ressent une armée efficace, rapide, unifié. L'armée est soudée plus que tout. Les fonds arrivent rapidement grâce à une bonne coordination entre les conseillers économiques et le capitaine. L'Association capitaine-sénéchal fonctionne, chaque intervenant ayant bien intégré sa place et ses tâche à effectuer.



De L'économie.

    Le pillage des coffres du château ducal à laissé le Duché de Touraine sans écus et sans réserves de marchandises, pour une perte qui avoisine, toutes marchandises confondues, 75 000 écus.

    Après plusieurs coupes franches dans les dépenses, et un réajustement des prix de rachats, Le Duché remonte progressivement la pente. La Touraine à réussie à payer l’intégralité des soldes des soldats en retards (Pendant 5 semaines, le Duché n'a put honorer les soldes. Qu'il soit ici salué la patience et la loyauté sans faille des soldats de Touraine et de leurs officiers), les stocks denrées se portent bien et les contrats en cours sont avantageux pour notre duché. Nous remercions tout les intervenants tant au niveau ducal qu’au niveau des mairies pour leurs soutiens et leur patience. C'est en effet grâce à la coopération des mairies et à l'excellent état de nos marchés que la Touraine fonctionne correctement. A ce jours, le stock d'animaux, que ce soit moutons, vache ou cochons, sont remplis. les repas du duché sont servis régulièrement, les stocks d'arme sont en place, les réserves de blé et autres denrées stratégiques mises en places. Seul reste le manque chronique d'écus, que seul le prélèvement d'impôts permettent de maintenir en l'état.

    Nous savons qu'icelui est encore élevé, mais il a été calculé au plus juste et en fonction des effectifs de chaque ville (pour la répartition). Concernant son montant, nous sommes pleinement conscients qu’il est à la limite du supportable pour certaines plantations ou commerces. Mais le pillage n'ayant rien laissé, ce n'est pas en quelques semaines qu'il eut été possible de s'en remettre. La Touraine remercie d'ailleurs ici les généreux donateurs, qui ont permis de reconstituer une réserve de départ, et ainsi permettre de remettre en route le système.

    Si tout se passe pour le mieux, Nous espérons faire une agréable surprise pour la nouvelle année en baissant significativement l’impôt.

    Nos mines ne rencontrent pas un franc succès, et donc nous perdons de grosses sommes d'argent. Pour promouvoir celles ci nous avons mis en place un concours permettant ainsi de faire connaître nos mines et d'attirer d'éventuels mineurs, tout du moins durant la période. Là aussi, le succès escompté n'est pas au rendez vous, seul une quinzaine de joueurs, hors nous en attendions au moins le double. Heureusement ce concours rapporte quand même un peu et a donc été maintenu. Nos mines sont également dans une mauvaise passe, et nous traversons des veines friables: plusieurs perte de niveaux ont eut lieu, et les réparations, indispensables, coûtent cher et empêchent nos mines d'être pleinement bénéficiaires. Néanmoins rien n'indique que cela devrait continuer, et d'ici quelques semaines nous devrions augmenter la productivité.

    Concernant notre Prestige, grâce à notre excellente réputation, les besoins en points d'état sont restés minimes, et les dépenses liées à ces points d'Etat très faibles. Concernant les fêtes, une fête sur deux est honorée, permettant de maintenir le bilan économique positif tout en maintenant le prestige haut sans trop de frais. Cela permettra également de redonner un coup de pouce supplémentaire au début de l'année prochaine, lorsque les malus indus seront enlevés !



De la Justice.

    Concernant les procès, nous avons pu, en alliance avec d'autre duchés, juger les brigands ayant pillé notre château ducal. De plus, des affaires de hautes importances ont du être jugé, en particulier le procès de messire Theking5, et ce genre de procès prend du temps. Le coutumier semble par moment obsolète et nous étudions qu'elles sont les choses qui seront à revoir pour le futur. des modifications majeures sont à prévoir d'ici la fin du mandat.

    Nous rappelons que la Justice de Touraine respecte la Charte du Juge, et lie la peine au passé du prévenu et en relation avec sa faute. il existe des circonstances aggravantes mais aussi des cas ou l'accusé aura des peines plus faibles. Il appartient à l'accusé, communément appelée "la défense" de... se défendre lors du procès ! nous rappelons qu'un avocat est possible, et qu'il ne faut pas hésiter à écrire au Juge ou au procureur pour poser des questions, ils sont là aussi pour vous expliquer ce que vous ne comprenez pas.
    La justice est et restera impartiale et neutre, qu'on se le dise.


De la Noblesse.
    Une charte est sur le point de voir le jour pour développer la noblesse, et son action, en Touraine.


De l'Impôt, du Budget, des Objectifs de fin de mandat.

    Tableau type utilisé par l'Administration Economique Ducale :


    Recettes :

    - Elevage : +8500
    - Mines : +31000
    - Impôts et Taxes : +8500
    Total : +48000

    Dépenses :

    - Elevages : -7500
    - Mines : -28800
    - Points d'Etats : -100
    - Prestige : - 3500
    - Frais de Fonctionnements : -1400
    - Repas ducaux : - 2500
    - Maréchaussée : - 1500
    Armée : - 2000
    Total : - 45 800


    Le Duché dégage, environs, 2 000 à 2 500 écus de bénéfice par semaine. Jusqu'ici, cette somme à servit à payer nos arriérés et permettre au duché d'avoir un "fond de roulement", c'est à dire une somme d'écus minimum qui permette au duché, par exemple, de payer une fête pour maintenir le prestige tout en ayant des stocks de fer encore invendus, sans se retrouver en négatif. Ou encore de reconstituer un stock complet d'animaux prêt à la vente (50 de chaque au maximum).

    Si tout se poursuit comme prévu donc, les impôts baisseront en partie à la fin de ce mandat. Même s'il est impossible d'en faire la promesse, le moindre incident (comme par exemple des pertes de niveau dans une mine, une augmentation du nombre de brigands, une menace sur une de nos villes nécessitant l'augmentation du nombre de soldats mobilisés, etc... )réduise immédiatement ce "fond de roulement".

    L'objectif de ce mandat est toujours de remettre sur pied le Duché après le pillage de son trésor, pour permettre à une équipe ducale motivée de reprendre des projets plus ambitieux à partir de 1457. Toute l'équipe ducale est confiante quand à la réussite de cet objectif, et travaillera jusqu'au bout pour l'atteindre.



Des élections à venir.

    La CCE est dissoute par la présente annonce. De nouvelles dispositions seront promulguées en cette fin d'année quand aux futures élections. Pour cette prochaine, le Duc remplace en sa personne la CCE, dont les modalités d'égibilité restes valable. Il peut donc interdire une liste si icelle comprend des candidats non tourangeaux ou inéligibles, de même qu'il peut établir dérogation s'il le souhaite, comme il en tenait déjà le droit auparavant. Toute réclamation ou demande d'arbitrage ne pourra se faire qu'auprès de nous mesme. Nous demanderons alors conseil à nos conseillers autant qu'à nos vassaux.

    Nous annonçons ce jour, notre décision de ne pas nous représenter.

    Aux listes à Venir, Nous vous encourageons. Exercer un mandat pour les ducales est un défi ludique à remplir des plus intéressants. La Situation économique du duché est à nouveau stable, et il faudra travailler à développer son nouveau trésor. De Même il faudra bien réfléchir aux futurs orientations géopolitiques et à nos relations avec nos voisins, amis, alliés. travailler au conseil ducal est une course de fond qui dure 60 jours. Du Premier au dernier il faut être vigilant et réactif, tout en gardant en tête ses objectifs.



Salutations et Bénédictions à la Touraine et à ses loyaux sujets.


A Tours,
Grimberdine de Xanten, Duc de Touraine,
le Mercredi dix décembre de l'an mil quatre cent cinquante six.

Revenir en haut Aller en bas
pachillou

avatar

Nombre de messages : 1627
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Bureau de liaison des diplomates   Lun 15 Déc 2008, 23:17

Merci pour ces informations, Eicelença !
J'espère afficher demain les annonces concernant la composition de notre nouveau conseil fraichement élu, ainsi que le bilan du mandat du Coms Cristol.

Et j'espère pouvoir trouver un homologue avec qui vous pourriez disserter Wink
Revenir en haut Aller en bas
sambolero

avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 07/01/2008

Feuille de personnage
Nom complet: Sambolero
Localisation: Chinon (Tourraine)

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Bureau de liaison des diplomates   Mer 07 Jan 2009, 12:22

Je vous en remercie messire et tiens à vous souhaiter une très bonne et heureuse année à vous, ainsi qu'à tout les languedociens ! Je vous ferais gré également de m'excuser de mon absence de ces dernières semaines...
Revenir en haut Aller en bas
sambolero

avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 07/01/2008

Feuille de personnage
Nom complet: Sambolero
Localisation: Chinon (Tourraine)

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Bureau de liaison des diplomates   Mer 07 Jan 2009, 12:42

Citation :
Charte de l'archiviste Ducal

Art 1 : Je reconnais avoir lu cette Charte et m'engage à ne pas l'oublier et à la respecter, sous peine de poursuites lourdes de conséquences et/ou un bannissement à vie de la dite Touraine.

Art 2 : Je ne me servirai nullement de mon pouvoir pour mon intérêt personnel ou celui d'autrui.

Art 3 : J'agirai toujours pour le bien de la Touraine et de ses habitants.

Art 4 : Je ne déserterai pas. En cas de démission je préviendrai le plus vite possible le Duc et attendrai son accord.

Art 5 : J'affirme être suffisamment disponible et sain d'esprit pour prendre la responsabilité de ce poste.

Art 6 : Je suis tenu au secret professionnel et ne dévoilerai pas d'informations confidentielles hormis aux personnes aptes et en droit de les recevoir.

Art 7 : Je mettrai, lorsque je suis en service, mes sentiments personnels de côté, qui ne doivent être mêlés avec ma fonction.

Art 8 : Je suis tenu de transmettre à mon supérieur hiérarchique direct tout ce que j'aurai vu, entendu, ou compris pouvant menacer la sécurité des particuliers, du duché ou du royaume.

Approuvé le 2 éme jour d'octobre 1455
Par Valzan, Duc de Touraine.



Citation :
Decret sur les tavernes Tourangelles.

Art. 1- Seuls les tourangeaux ayant la citoyenneté ont le droit d'ouvrir une taverne en Touraine.

Art. 2- Tout propriétaire d'une taverne quittant le Touraine doit détruire sa taverne dans un délai de 10 jours (le temps que les marchandies soient écoulées) sous peine de procès.

Art. 3- En cas de conflit, les assaillants sont autorisés à ouvrir une taverne qui se signale clairement comme hors des remparts de la ville et donc inaccessible aux habitants. Ils s'engagent à la fermer dès le retrait de leurs troupes.

Fait à Tours, le 4 Fevrier 1456
Par Pikattosai, Duc de Touraine


Citation :
De l’impôt en Touraine.

Article 1 : L’impôt ducal est destiné à permettre le bon fonctionnement du Duché de Touraine. Sur le Plan Militaire : Pour garantir la sécurité et protéger l’intégrité du territoire autant que se projeter à l’extérieur du duché lors des conflits. Sur le Plan administratif, pour contribuer aux frais de fonctionnement du duché. Sur le plan Diplomatique, en garantissant à la Touraine un Prestige reconnu et utile à ses institutions autant qu’a ses ressortissants.

Article 2 : l’impôt est prélevé par quinzaine auprès des mairies, qui ont pour charge de le redistribuer au mieux de leur politiques locale, de la situation économique de la ville et des objectifs municipaux fixés par le maire et son conseil. cette variation éventuelle ne peut éxéder 10 écus entre la taxe la plus faible et la taxe la plus élevée, que ce soit un champ ou une échoppe.

Article 3 : Le montant de l’impôt est déclaré par le CAC ou le Duc de Touraine au conseil des maires, le premier lundi de la quinzaine au plus tard.

Article 4 : Les Mairies ont une semaine au plus de la quinzaine ouverte pour payer l’impôt. Tout retard de 8 jours entraine une pénalité de 10%. Le refus d’obtempérer est constitutif d’un acte de trahison pour atteinte aux institutions du duché.

Fait à Tours,
Le quinze Juin de l’an mil quatre cent cinquante six.
Par sa grasce Grimberdine de Xanten, Duc de Touraine.





Citation :
De la circulation des personnes en Touraine.

Ce Décret abroge et remplace le décret du 30 du mois d'aoust de l'an de grâce 1455 : “De l’interdiction des lances en Touraine”.

Article 1: le déplacement en Touraine, hors décret ducal spécifique, Verdict Judiciaire ou tout autre raisons juridiquement valable, est libre.

Article 2 : Ce déplacement peut se faire seul, en groupe, corps d’arme ou Lance, que la personne soit tourangelle ou non.

Article 3 : Toute personne créant une armée sans l’approbation du Duc ou du Connétable sera poursuivie pour haute trahison. Toute personne ne mettant pas immédiatement un terme à l'existence d’une Lance, d’un corps d’arme ou d’une armée à laquelle le Duc ou du Connétable a retiré son autorisation, sera poursuivie pour haute trahison

Article 4: L'appartenance à une armée non reconnue et présente en Touraine est un trouble à l'ordre public.

Fait à Tours,
Le quinze Juin de l’an mil quatre cent cinquante six,
Par Grimberdine de Xanten, Duc de Touraine.


Citation :
De L'université de Touraine

Art 1 :
Nul n'est censé ignorer la loi.

Art 2 :
Les cours de l'université sont accessibles selon des critères de priorité, tout contrevenant s’expose à un procès pour Trouble à l'Ordre Public et aux peines citées dans le présent decrèt. Seuls les niveaux trois sont autorisés à suivre les cours de l’université. Une dérogation peut être faite sur demande spéciale au recteur ou au Duc.

1.Voie de l’état, de l’église et de la médecine :
Les cours peuvent être suivis par des non Tourangeaux à partir de 21 h.
Les cours de chaque voie peuvent être suivis par des Tourangeaux qui ne sont pas de cette voie à partir de 20 heures.

2.Voie de l’armée :
Les cours de la voie de l’armée sont interdits aux non Tourangeaux, sauf dérogation exceptionnelle
Les Tourangeaux qui ne sont pas de la voie de l’armée peuvent accéder aux cours de la voie de l’armée à partir de 20 heures, si ceux ci ont été réservés par le recteur (remplacement sur le planning de l'horaire par la mention "réservé") Les horaires des cours ne seront pas communiqués en public, mais uniquement aux étudiants militaires enregistrés comme tels à l'université.

3.Les cours de langue
Les cours de langue peuvent être suivis par des non Tourangeaux à partir de 21 h.
Les cours langues peuvent être suivis par tous les Tourangeaux de niveau 3.

Art 3 :
Seul les profs ayant 100 % dans la matière qu’ils veulent enseigner peuvent postuler. Les professeurs Tourangeaux sont prioritaires dans le choix du recteur.

Art 5 :
1.Nomination du recteur :
Le duc nomme le recteur de son choix selon les conditions d’éligibilité. Le duc est libre de reconduire ou pas le recteur, à son début de mandat.

2.Les conditions d’éligibilité au poste de recteur :
-être Tourangeau
-être niveau 3
-avoir 600 % de connaissances cumulées minimum
-avoir l’aval d’un(e) ancien(ne) recteur(rice) de Touraine résidant en Touraine, ou l’aval de 4 notables (niveau 3) ayant au moins 500 % de connaissances chacun (un de chaque voie, état, armée, église, médecine).
-avoir un élevage ou un champ ou un artisanat dans une ville de Touraine.
-être suspendu, le temps du rectorat, de ses engagements militaire, de police, de maire, de conseiller ducal, de conseiller municipal.

3.Du non cumul des fonctions :
Un recteur ne peut cumuler les fonctions de :
-Duc
-Conseiller ducal
-Maire
-Militaire actif
-Au delà de curé (évêque, archevêque, nonce apostolique, etc)
-Ambassadeur
-Chef-Maréchal (simple maréchal est autorisé pour défendre la ville).

En cas d’élection ou de nomination il devra démissionner de son poste de recteur.

Art 6 :
Les contrevenants tourangeaux s’exposent à un procès pour Trouble à l'ordre public. Les peines sont de la basse Justice.

A Tours,
le vingt neuf Décembre de l'an mil quatre cent cinquante six,
Grimberdine de Xanten, Duc de Touraine.



--------------------------------------------------------------------------------


Citation :
Décrêt sur la Défense volontaire :

• Tout homme habitant le duché de Touraine peut demander à servir son duché en étant réserviste dans l’armée de Touraine. Il lui suffira d’envoyer un courrier au Préfet* de son village. Il devra ensuite recevoir une formation afin de pouvoir défendre convenablement sa ville. Celle-ci sera encadrée par le Préfet.
• Une fois la formation accomplie, le réserviste sera toujours considéré comme un civil mais devra se rendre une fois par semaine dans le bureau** du Préfet pour signer un registre de présence. Il s’engage à rester proche de son village à chaque fois qu’il signe ce registre et a annoncé toutes ses indisponibilités futures.
• Lorsque l’Etat Major de Touraine proclamera l’état d’alerte, le Préfet devient automatiquement le chef militaire des volontaires : ils seront prévenus par courrier et devront abandonner leurs activités. Le registre devra cette fois-ci être signé chaque jour et les absences ne seront acceptées que pour cause de retraite dans un monastère.
• Le réserviste prend aussi le statut de soldat, tout manquement aux ordres, tout acte de désertion ou d’incitation à la désertion ainsi que toutes divulgations d’informations seront poursuivies pour trahison.
• Une fois l’état d’alerte stoppé, les réservistes seront rendus à la vie civile et poursuivront leurs activités classiques.

*Le poste de Préfet :

• Un Préfet doit être nommé par village par le Duc/Prévôt des Maréchaux ainsi qu’un Sous-Préfet qui sera son remplaçant. Ces postes doivent toujours être occupé de par des soldats/vétérans.
• Il est sous les ordres directs du Prévôt des Maréchaux.
• Il doit s’occuper du recensement des volontaires chaque semaine et s’occuper de la promotion de la Défense Volontaire, de la formation des nouveaux ainsi que de leur accueil. Ces derniers ne seront formés qu’à la seule défense du village***.
• En cas d’alerte, le Préfet doit prévenir tous les volontaires et établir les ordres pour chaque réserviste. Il devient leur chef militaire. Il doit organiser le roulement des défenseurs selon les besoins de l’Etat Major. Il devra veiller au bon respect des ordres (sous forme d’imprime-écran). Il pourra également donner l’ordre de demander à propager l’information pour que tous les postes de maréchaux ou que tous les corps d’armes fidèles à la cause des défenseurs soient occupés.
• Le Préfet sera accusé de Haute Trahison pour tout manquement aux ordres, tout acte de désertion ou d’incitation à la désertion ainsi que toutes divulgations d’informations.

** Le bureau du Préfet :

un sous forum en dessous de chaque conseil municipal au Château Tourangeau. Seuls les réservistes, le Préfet (modérateur du groupe) et l'équipe sécurité ducale (duc, capitaine, connétable, prévot) y auront accès. Il y aura donc quatre salles et quatre groupes, un pour chaque ville de Touraine.
Le contenu du bureau : le registre, la liste des absents, l’état d’alerte, le dépôt des preuves des actions effectuées.

*** La formation :

création d’un corps d’arme, comment être leader d’un groupe de maréchaux, savoir afficher des images sur un forum…

Fait à Tours le 18 du mois d'aoust de l'an de grace 1455,
Par la Duchesse de Touraine, Alexaria de Cassel



Citation :
Des Chevaliers du Pardon.



Organisation : la Confrérie des Chevaliers du Pardon.

Bannière :


Oriflamme :


Meneur et titres : Burin Khazad de Fouchault, Baron de Vallères, Seigneur de Saché et de la Ville-aux-Dames. Contacter la Bretagne, l'Anjou et l'hérauderie pour un dossier juridique plus ou moins complet.

Description générale : étant la plus vieille organisation militaire irrégulière encore présente en Touraine, la Confrérie des Chevaliers du Pardon a toujours travaillé à la sécurité et au bien-être du peuple tourangeau. Agissant dans la discrétion, elle a réalisé un nombre incalculable d'opérations militaires sous tous les aspects possibles (allant de la prise d'informations à la prise de château). S'étant illustrée à plusieurs reprises, elle reste au service de la Touraine : en témoignera son implication totale lors de la dernière guerre au côté de la Touraine et du Roy de France.


Nous Grimberdine de Xanten, Duc de Touraine, Déclarons Les Chevalier du Pardon Compagnie Franche de Touraine pour une durée de 50 jours.

Considérant la durée antérieure de Fidèlité et Service des Chevaliers du Pardon;
Par exception à la coutume d'octroi pour la durée de 50 jours;
Déclarons qu'à l'issue de ce délai, le statut de compagnie Franche lui sera accordé pour une durée indéterminée.

A Tours,
le vingt neuf décembre de l'an mil quatre cent cinquante six,
Grimberdine de Xanten, Duc de Touraine


Citation :
De La Fermeture de l'Université de Touraine au Prime Jour de l'An.

Considérant l'importance pour tout un chacun de prendre le temps de s'arrêter quelques instants au cours de sa vie pour méditer sur les buts profonds et son existence, Nous décrétons la Fermeture de l'Université de Tours pour ce Prime Jour de l'an. Que la Sagesse d'Aristote et la sérénité de Christos nous soient avec nous.

A Tours,
Le Vingt huit Décembre de l'An mil quatre cent cinquante Six.
Grimberdine de Xanten,
Duc de Touraine.


Citation :
Decret Ducal sur l'Audit de la ville de Loches

Nous Grimberdine de Xanten, Duc de Touraine, déclarons saisine financière auprès de la Mairie de Loches ;

Nommons messires Zebracolor et Kref, à tâche d'accomplir cette mission d'évalutation, dans le respect des prérogatives du maire et de son conseil et en application de l'article 9, opuscule 8, livre I de l'ancien Coutumier de touraine, article 2.2.6 du nouveau coutumier.

Art. 2.2.6. : Les conseillers Ducaux disposent du droit de saisine administrative ou financière auprès de n'importe quel village de Touraine, concernant les arrêtés ou les comptes d'icelle, ainsi les contraintes d'espace et de temps n'auront ici pas lieu.

à Tours;
Le vingt neuf décembre de l'an mil quatre cent cinquante six
Grimberdine de Xanten, Duc de Touraine.




Citation :
De la mise en place du Nouveau Coutumier.

Considérant le nécéssaire temps à la mise en place du coutumier mis à jours, la nouvelle version entrera en usage plein au 1er Janvier de l'an 1457.

De cet instant à la date d'effet, il est soumis à période Probatoire. des modifications et correction lui seront apportées ponctuellement sans qu'il soit besoin d'un amendement.

L'ancien coutumier reste en usage jusqu'au 12e coup de minuit du 31 décembre 1456, à la Cathédrale de tours.

à Tours;
Le vingt neuf décembre de l'an mil quatre cent cinquante six
Grimberdine de Xanten, Duc de Touraine.



--------------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
sambolero

avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 07/01/2008

Feuille de personnage
Nom complet: Sambolero
Localisation: Chinon (Tourraine)

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Bureau de liaison des diplomates   Mer 07 Jan 2009, 12:42

Citation :
De La Religion: Concordat de Tours.


Préambule :

Par la présente, la Touraine officialise ses rapports avec l'Eglise et la reconnaît comme base de ses valeurs et de sa culture.
Par la présente l'Eglise reconnaît la Touraine comme Aristotélicienne.
Ce concordat ne peut être modifié ou annulé que suite à l'acceptation des deux parties, quelques soient les changements au sein du conseil de Touraine ou de la Papauté. Cependant le présent concordat pourra être amendé, avec l’accord des deux parties.

I - Du rôle de l'Eglise dans l'organisation spirituelle du Duché

I.1 La Religion Aristotélicienne est reconnue comme religion officielle de Duché. La Touraine reconnaît l'existence du Saint-Siège et de toutes ses institutions.

I.2 Seul le culte Aristotélicien peut être exercé en public (places publiques, bâtiments officiels, institutions ducales, etc...), ainsi que faire acte de prosélytisme en ces mêmes lieux.

I.3 Dans le respect des us et coutumes de Touraine, les groupements à vocation religieuse doivent être reconnus par l'Eglise. Par défaut, icels non reconnus au titre de religion tolérée par le Roy sont considérés comme des cultes païens et ne peuvent être pratiqués que de façon privée et personnelle.

I.4 La gestion de la religion Aristotélicienne est à la charge unique de la Sainte Eglise Aristotélicienne, qui est seule habilitée en la matière.

II - Du rôle de l’Eglise dans l’organisation temporelle du Duché

II.1 L’Archevêque métropolitain de Tours se voit ouvrir un bureau au Conseil Ducal, afin de l’aider à conformer sa politique aux principes aristotéliciens. L’archevêque s’engage dès lors à ne pas faire partie d'un autre conseil que celui de Touraine.

II.2 L'Archevêque ne peut révéler d’informations concernant les propos entendus au Conseil Ducal au même titre que les autres conseillers ducaux. Tout écart à cette règle fera l’objet d’une levée de son immunité et pourra être porté devant un tribunal local pour Haute Trahison. Cependant si les informations détenues par l’ecclésiastique sont de nature à mettre en danger le Saint-Siège, l’ecclésiastique est autorisé à communiquer, par la voix du secret de l'Eglise, les informations qui pourraient mettre en danger la Papauté.

II.3 Un membre du clergé aristotélicien qui se voit confier une mission d'ordre temporel ne pourra s'en acquitter que si cette tâche ne heurte point les principes de la vraie foi, dont l'Eglise aristotélicienne est unique dépositaire. Les membres du clergé aristotélicien sont admissibles à toutes charges temporelles s'ils remplissent les conditions civiles nécessaires et s'ils ont l'approbation de l'Archevêque Métropolitain.

II.4 Le Duc de Touraine doit vivre selon les principes aristotéliciens. Ses conseillers, les fonctionnaires ducaux et municipaux, représentent en public le duché de Touraine. Ils doivent se comporter en aristotéliciens, et doivent donc être baptisés.

II.5 L'Eglise Aristotélicienne à pour mission d'aider spirituellement les institutions temporelles, et de les aider à accomplir leurs devoirs et charges dans le respect du dogme, sans mettre en péril la légitimité du pouvoir ducal, garant des intérêts civils, à moins que des décisions prises ou des actions graves mettent en péril la sécurité, et l'intégrité physique ou morale des Aristotéliciens tourangeaux.

III - Du rôle de l’Eglise dans la vie civile

III.1 Conformément au décret Matrimonium Prohibiti, le "mariage civil", ou toute autre forme d’union de ce genre ayant vocation à lier officiellement l’homme à la femme et la femme à l’homme est strictement interdit sur les terres du duché de Touraine, que se soit pour les fidèles ou les non fidèles. Seuls les registres Aristotéliciens, tenus en chaque paroisse, sont reconnus comme officiels et valides.

III.2 L'Eglise se doit de porter secours aux pauvres et aux indigents comme l'a fait Christos. Aussi, devra-t-elle ouvrir, dans la mesure de ses possibilités, un hospice ou une maison dieu dans chaque ville. De plus le curé veillera, en cas de pénuries ou de prix bien supérieurs à ceux qui sont préconisés dans sa ville, à gérer la mise à disposition de stocks de nourritures basiques, qu’il aura recueilli chez les riches, afin de protéger les pauvres des mauvais marchands. A cet effet et si besoin est, une collaboration entre les autorités ducales et municipales et religieuses se mettra en place afin de protéger aux mieux les plus démunis.

III.3 Un clerc n’a de compte à rendre, sur ses actes spirituels, qu’à son évêque.

III.4 Tout prélat se doit de faire acte de présence aux manifestations organisées par le Duc et son conseil pour lesquelles ils ont reçu invitation. L'absence est tolérée, sous réserve que le Conseil ou le Duc en ait été informé.

III.5 Le duc et ses conseillers s'efforcent d'assister aux offices religieux. L'absence est tolérée aux mêmes conditions.

III.6 L'Eglise Aristotélicienne s'engage à tout faire pour placer un curé dans chaque paroisse de Touraine afin que les messes dominicales puissent avoir lieu.
En contrepartie, le Duché s'engage à soutenir financièrement le clergé tourangeau : le duché aidera les diacres à devenir prêtres par la mise en place de prêt d’écus à taux zéro et sur présentation d’un dossier par le prélat en charge du diocèse concerné. Ce prêt ne sera possible que si le futur prêtre reste en Touraine après son ordination pour officier, et ce pour un délai minimum de 6 mois.

III.7 L’Eglise Aristotélicienne assure la cohésion et l’ordre du Peuple Tourangeau autour de la même foi en Notre Seigneur. Elle guide et protège l'intégrité morale et spirituelle des Tourangeaux, dans le respect de Chacun, quel que soit son statut, à l'exception des hérétiques reconnus.

IV - De la Justice de L’Eglise

IV.1 La Très Sainte Inquisition et l'Officialité Episcopale de Tours sont instituées sur les Terres de Touraine. Les attributs de la Très Sainte Inquisition et des Officialité sont ceux définis par le droit canonique et le présent concordat.

IV.2 L’Officialité de Touraine est un tribunal ecclésiastique qui est dirigé par l'Archevêque Métropolitain de Tours. Elle à pour rôle de statuer des fautes spirituelles et de leurs conséquences. L'Officialité de Touraine pourra faire appel aux autorités judiciaires locales en cas de besoin.

IV.3 L’Inquisition a pour rôle d'enquêter et de poursuivre les hérétiques, les blasphémateurs, les sorciers et les gourous sectaires, suite au présent concordat. L'Inquisition pourra faire appel aux autorités judiciaires locales en cas de besoin. Elles pourront alors sanctionner toute violation manifeste du présent concordat.

IV.4 Le droit canonique de l'Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine a ses pleins effets tant qu'il ne viole pas le présent concordat. L'Eglise s'engage à mettre en place publique (Gargote Touraine) le droit canon qui la régente.

IV.5 Des fautes :
- L’hérésie consiste en le rejet de tout ou partie du dogme aristotélicien.
- L’apostasie consiste en un ou plusieurs actes de reniement, chez le baptisé, de sa Foi aristotélicienne.
- Toute prêche d’idées religieuses autres que celles prônées par l’évêque du diocèse ou de son responsable du dogme, est prohibée.
- Du parjure : Est considéré comme parjure, toute personne ayant trahi un sacrement de l’Eglise Aristotélicienne et ayant menti alors qu’elle avait juré dire la vérité sur les Saintes Ecritures ou sur les reliques des saints.

IV.6 De la procédure : L'archevêque de la Province de Tours peut soit juger les fautes décrites dans l’article IV.5, au sein d'une officialité épiscopale, dont le verdict sera mis en application sous la responsabilité de l'Evêque et de sa garde Episcopale, soit les faire juger par le tribunal de Touraine ("livré au bras séculier").

IV.7 Les juridictions ecclésiastiques (Officialité et Inquisition) sont reconnues en matière spirituelle et disciplinaire internes.

V -Des privilèges du clergé

V.1 Les Evêques de Touraine peuvent lever une garde épiscopale en Touraine. Les modalités spécifiques propres à son domaine de compétence doivent être établies avec le duché, par un traité annexe. Par défaut de traité, la garde épiscopale est placée sous la responsabilité de l'Archevêque de Tours.

V.2 Les corps d’armes et les lances de cette garde peuvent librement circuler sur l’intégralité du territoire tourangeau. Leurs déplacements doivent néanmoins être réalisés en coopération avec le conseil ducal, à l'initiative de la Garde Episcopale.

V.3 Les Archevêques Métropolitains et les Evêques disposent d’une immunité totale envers la justice tourangelle. Tout Clerc de la Sainte Eglise Aristotélicienne à droit de passage dans les terres Tourangelles, après accord de l'Archevêque Métropolitain. Ce dernier se doit d'en avertir les autorités ducales.

V.4 Si un procès est engagé contre un Archevêque Métropolitain, la Sainte Curie peut, sur demande du Duc de Touraine, lever ladite immunité.
Si un procès est engagé contre un Evêque, l'Archevêque Métropolitain dont il dépend peut lever ladite immunité.
Si la levée d'immunité n'a pas lieu, la congrégation de la Sainte Inquisition doit effectuer une enquête interne.

V.5 Les clercs doivent veiller à ne pas mélanger les intérêts propres de l'Eglise avec leurs intérêts particuliers. Tout comme les représentants du duché se doivent de se comporter en aristotéliciens, le clergé de l'Eglise Aristotélicienne se doit de respecter les Lois civiles en vigueurs.

VI -Des Saintes Armées

VI.1 Le duché reconnaît La Congrégation des Saintes Armées.
La Congrégation est convocable par le Duc de Touraine ou sur demande du conseil ducal de Touraine, lorsque :
- Ordre, conseil ou personne menace les intérêts de l'Eglise Aristotélicienne.
- Ordre, conseil ou personne prône la remise en cause de la politique de l’église aristotélicienne.
- Ordre, conseil ou personne développe la haine contre l’église aristotélicienne.
- Ordre, conseil ou personne menace d'une quelconque façon un membre du clergé ou un édifice religieux ou appartenant à l'église aristotélicienne.
- Ordre, conseil ou personne empêche le bon déroulement de la politique et de la conception aristotélicienne.
- Ordre, conseil ou personne développe un culte non reconnu par l’Eglise ou par le présent concordat.
- Ordre, conseil ou personne s’oppose à l’implantation d’ordre religieux.
- Ordre, conseil ou personne interdit la mise en place de la religion aristotélicienne.

VI.2 Dans un soucis de non-ingérence, la Congrégation de Saintes Armées n'est autorisée à intervenir sur le sol concordataire qu'après avoir reçu l'agrément de l'Assemblée Episcopale de référence, et que le Duc ait confirmé sa demande.

VI.3 Les Ordres Militaro Religieux (OMR) reconnus par Rome ainsi que la Garde Episcopale sont autorisés sur le territoire concordataire et ont droit de circulation, mais doivent rendre compte des déplacements, de leurs effectifs, et de leurs activités au Duc. Ils ne peuvent entreprendre d'action contre les intérêts du Duché. La construction de places fortes et les déplacements armés sont soumis à l’autorisation du Duc.

VI.4 La Congrégation des Saintes Armées doit établir avec le duché un traité concernant les modalités spécifiques propres à son domaine de compétence.

VII -De la Nonciature Apostolique

VII.1 La Nonciature Apostolique de Touraine est reconnue par le Duché de Touraine, comme destinée à promouvoir et à s'assurer des liens qui unissent le Duché de Touraine au Saint-Siège. L'ambassadeur (ou Nonce s'il est ordonné) est tenu de respecter les us et coutumes du duché, ses habitants, ses lois, et de concilier dans sa politique les intérêts de l'Eglise Aristotélicienne et le principe de "Fidélité et Service" tourangeau.

VII.2 L'ambassadeur apostolique est tenu de se faire connaître auprès des autorités tourangelles dans les temps qui suivent son assermentation et à prendre connaissance de ses homologues, conseillers ducaux, instances officielles. Il lui est conseillé de s'installer en Touraine.

VII.3 L'ambassadeur s'engage à faire propager les demandes, propositions, avis, entre conseil ducal de Touraine et le Saint Siège. Il agit en sa qualité de représentant de la Curie Romaine, au nom de l'Eglise Aristotélicienne.

VII.3 L'ambassadeur en tant que représentant de l'Eglise Aristotélicienne, est pourvu de l'immunité. Cette immunité peut être levée à n'importe quel moment par la Curie Romaine, un cardinal ou l'Archevêque de la Province de Tours. Le duché peut demander, avec raison, la levée de cette immunité à la Congrégation des Affaires du Siècles.

VII.4 L'ambassadeur apostolique, qu'il soit ou non Nonce, peut être déchargé de son poste sur simple injonction de la congrégation des affaires du siècle. Il perd toute autorité représentative et son immunité dès réception de cette injonction.

A Tours;
le vingt cinq décembre de l'an mil quatre cent cinquante six;
Grimberdine de Xanten, Duc de Touraine.



Poltau, Archevêque Métropolitain de Tours.

Revenir en haut Aller en bas
sambolero

avatar

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 07/01/2008

Feuille de personnage
Nom complet: Sambolero
Localisation: Chinon (Tourraine)

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Bureau de liaison des diplomates   Mer 07 Jan 2009, 12:45

Bitterly a écrit:
Grimberdine a écrit:
Citation :
Voeux pour l'année 1457


    Nous, Grimberdine de Xanten, XVIIIe Duc de Touraine, souhaitons à nos loyaux sujets de Touraine nos meilleurs voeux, et notre bénédiction Aristotélicienne, pour la Nouvelle année mil quatre cent cinquante Sept.

    Une année s’est écoulée, une autre frappe à la porte avec ses lendemains à découvrir ensemble. Profitons de ce jour d’espoir pour souhaiter à ceux que l’on aime le plus de bonheur possible.

    A Tours,
    Grimberdine de Xanten, Duc de Touraine,
    Le Prime Jour du mois de Janvier, de l'an mil quatre cent cinquante sept.


Revenir en haut Aller en bas
pachillou

avatar

Nombre de messages : 1627
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Bureau de liaison des diplomates   Jeu 08 Jan 2009, 22:57

Excellente année 1457 Eicelença ! Et qu'elle soit heureuse et prospère pour la Touraine et le Languedoc.

Je vois sur le bureau que vous avez apporter de nombreuses nouvelles de Touraine ! Je prendrai le temps de les lire ^^

A plus tard !
Revenir en haut Aller en bas
pachillou

avatar

Nombre de messages : 1627
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Bureau de liaison des diplomates   Mar 08 Sep 2009, 11:06

Citation :



De Son Excellence Pachillou,
Au peuple du Comté du Languedoc

Adissiatz !

Ces derniers jours, des représentants des Comtés du Rouergue et du Languedoc se sont assis à la table des négociations au siège de l'archevêché de Bordeaux.
Les échanges furent vifs, surtout dominés par la mauvaise foi du Coms du Rouergue Tony Montana qui ne s'empechait pas de transformer certains faits pour mieux tromper les obervateurs cléricaux, faisant notamment passer la GROCOM pour honnête, et le Languedoc haineux.

En conclusion des négociations, un marché a été proposé au Coms rouerguat par votre serviteur : 10000 écus pour dédommager de l'intervention languedocienne sur Millau,
contre la totalité du butin montpelliérain conservé par la GROCOM en Rouergue.

Le Coms s'est levé alors furieux de la table, possédé par le Sans-Nom, comme si, en évoquant le nom de GROCOM, je m'attaquais à son propre enfant, et refusa bien sur le marché.

Le soir-même, une armée rouerguate attaque nos hommes près de Lodève. Tony Montana préfère donc verser le sang de ses propres sujets pour protéger une société criminelle, et nous déclarer la guerre.


La décision d'une guerre ne nous appartient donc plus, le Sans-Nom rouerguat ayant choisi de fait la voie de la violence et du sang. Je laisse à présent notre conseil traiter cette affaire comme il se doit.

Fait à Melgueil, le mardi 8 septembre 1457.

Pachillou, Chambellan du Languedoc


Revenir en haut Aller en bas
pachillou

avatar

Nombre de messages : 1627
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Bureau de liaison des diplomates   Ven 11 Sep 2009, 07:51

Citation :
Au nom du XXIIème Comte du Languedoc, Sa Grandeur, Bbred de Lortz, Vicomte de Pezenas

Par la grâce du Très Haut, Nous, Lakhdar_Shaggash, Porte-Parole du présent Conseil,

A tous qui, la présente annonce liront ou ouïront, faisons savoir,

Que le conseil comtal du Languedoc a appris ce matin avec effroi les tentatives de l’armée dites "Armée du Lion" dirigée par Lordmick d’user de violence pour attenter à l’intégrité du Languedoc. Ces exactions ont été commises sans que menaces aucunes ne soient proférés par le Languedoc, et alors que nos deux comtés se trouvaient en pourparlers de paix.

Que notre armée stationnée à Lodève, et les soldats mobilisés ont reçu l’ordre de ne pas riposté afin ne pas aviver les tensions - preuve supplémentaire de la bonne volonté du Languedoc - tandis que l’armée Rouerguate enlevait par les violences les plus odieuses, et quelquefois par les plus lâches artifices, les habitants de Lodève.

C’est dans une vue si salutaire que le Languedoc n’a d’abord opposé aux procédés injurieux du Rouergue, que la conduite la plus modérée.

Tandis qu’on traitait avec la plus grande dureté dans les terres rouergates, les soldats languedociens, et qu’on franchissait à leur égard, les bornes que la loi naturelle et l’humanité ont prescrites aux droits mêmes les plus rigoureux de la guerre,

Tandis que le conseil du Languedoc réclamait la libération desdits soldats, et la renonciation pure et simple à toute procédure judiciaire,

Tandis que le conseil du Rouergue s’épuisait dans l’art de l’intrigue et se jouait des apitoiements dans le but de soulever les autres Puissances contre le Languedoc,

Tandis que le conseil languedocien s’évertuait à convaincre le Rouergue, qu’aucune nation du Royaume de France ne peut se construire sereinement et honorablement avec le patrimoine bassement dérobés à son voisin,

Tandis que le conseil languedocien exigeait le désaveux du contrat officiel liant le Rouergue et le groupuscule Grocom, et dont les membres, reconnu à de nombreuses reprises comme les principaux responsables du pillage du Languedoc, ne cessent de s’immiscer dans les institutions rouergates et de les pervertir.

Moyens justes et décents avaient été fournis pour qu’enfin le Rouergue se résolve à emprunter le chemin de la sagesse, cesse d’utiliser les biens du pillage du Languedoc pour en faire profiter ses intérêts propres, et désavoue les excès scandaleux auxquels le groupuscule ne cessent de s’adonner. Et non point se contentant de ne pas satisfaire les requêtes que Languedoc était en droit d’attendre, le Rouergue décide aujourd’hui de prendre les armes, et de reproduire l’infâme vilenie de la GROCOM, alors même que le Languedoc, avait accepté, sous conditions préliminaires, d’entrer en négociation et de se prêter à une conciliation amiable sur les différends qui concernent nos deux comtés, sous tutelle de l’archevêché de Bordeaux et la bienveillance de Dieu.

Telle a été la conduite des deux Nations. Le contraste frappant de leurs procédés doit convaincre toutes les provinces des vues de jalousie, d’ambition et de cupidité qui anime l’une, et des principes d’honneur, de justice et de modération sur lesquels l’autre se conduit.

Ce que le Languedoc se doit à lui-même, et ce qu’il doit à son peuple, l’a enfin obligé a repousser la force par la force. Mais fidèle à ses sentiments naturels de justice et de modération, le Languedoc ne dirigera ses opérations militaires que contre le Rouergue son agresseur.

Le conseil considère l’intrusion des troupes rouergates en terre languedocienne, et le poutrage de nos hommes comme une rupture des négociations de paix. Il serait inutile d’entrer d'avantage dans un détail plus étendu des motifs qui ont forcé le Languedoc à brandir l’épée devant tant d’offense, obligeant aujourd’hui le Languedoc à déclarer la guerre au Rouergue, comme elle la lui déclare.

En agissant par ses principes honnête, et sa digne résolution, le Languedoc est assurée de trouver dans la justice de sa cause, dans la valeur de ses troupes, dans l’amour de son peuple les ressources qui la mèneront à la victoire.

Le conseil a dès à présent révoqué et révoque toutes permissions, et sommes tout être, se reconnaissant de citoyenneté rouergate, à retourner sur leur terre. Il annule de même tout traité avec ledit comté. C’est donc dès à présent que le Comte du Languedoc enjoint à tous les habitants à se mobiliser, et promet pain et richesse à tous les habitants qui prendront les armes au coté de nos valeureux guerriers.

A travers tous le Royaume de France, le Languedoc en appel à tous ces alliés, et à tous ceux qui portent la justice dans leur cœur, que soutiens et renfort armé soit dûment envoyé afin que soit châtier ceux qui ont de trop nombreux fois blessé notre Comté. Nous demandons également la bénédiction de Sa Majesté Levan III de Normandie, afin qu’il nous accorde la faveur de son soutiens pour que jamais son fidèle vassale occitan ne tombe, et avec lui, les très justes et nobles préceptes aristotéliciens dont ils sont de fervent défenseur.

Qu'aucun ne puisse enfreindre la page de notre concession, ou aller à son encontre par une audace téméraire

Lakhdar Shaggash, Porte-Parole, a proposé, écrit et affiché
Sa grandeur Bbred de Lortz, Vicomte de Pezenas a ratifié,

Fait à Montpelhier, le 6ieme jour des Ides du mois de Septembre 1457. [8 septembre]

Occitania per totjorn !
Revenir en haut Aller en bas
xavtheone
Ambassadeur du Languedoc
avatar

Nombre de messages : 645
Date d'inscription : 25/04/2013

Feuille de personnage
Nom complet: Xavtheone
Localisation: Languedoc

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Bureau de liaison des diplomates   Mar 17 Sep 2013, 11:15

Extraction des données importantes pour compilation avec les sujets "historique" et "traités en vigueur", puis archivage comme le précisait le nom du sujet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Bureau de liaison des diplomates   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ARCHIVES] Bureau de liaison des diplomates
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» (Normandie) Bureau de liaison
» [Le Renouveau] - Les Archives d'Amakna
» WoW : Archives
» [Limousin La Marche] Archives de presse AAP
» [RP] Bureau de l'aumonier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chancellerie du Comté du Languedoc :: Archives de Touraine-
Sauter vers: