Chancellerie du Comté du Languedoc

Soyez les Bienvenus en Languedoc !!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La réforme du brigandage en Bourgogne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paula Estèva d'Alanha

avatar

Nombre de messages : 595
Date d'inscription : 06/05/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Polstephie Sanchez Villa Lobos Ramirez d'Alanha
Localisation: Languedoc

MessageSujet: La réforme du brigandage en Bourgogne.   Lun 28 Mai 2007, 17:45

Pol travaillait depuis plusieurs jours sur un dossier concernant la réforme bourguignonne sur le brigandage. Elle avait réuni plusieurs données qu'elle avait elle même recopiées et arrangées de façon à les rendre plus claires avant de remettre son dossier à la Chambellan.

Citation :
La réforme pour le brigandage en Bourgogne est donc la suivante:

Lorsque les autorités sont informées d'un brigandage, elles contactent le brigand pour lui demander s'il accepte de jouer selon les règles énoncées ci-dessous. S'il refuse, le duché lui intente un procès (comme c'est le cas actuellement).

S'il accepte, il n'aura pas de procès tant qu'on ne l'aura pas arrêté.

[HRP : On lui demande d'écrire un petit descriptif physique de sa personne dans sa fiche personnelle (2-3 lignes dans un paragraphe séparé du reste de sa description)]

Les autorités bourguignonnes placarderont un avis de recherche à la gargote et dans les halles des environs du larcin et donneront le signalement du brigand aux représentants de l'ordre (policiers et douaniers). Dans l'avis de recherche, il y aura la description du brigand [HRP : correspondant à ce qu'il aura écrit sur sa fiche], ainsi que les crimes qui lui sont reprochés. Son nom ne sera pas divulgué, ainsi il ne sera reconnu que par des gens qui font vraiment l'effort de le rechercher [HRP : ce qui serait selon les bourguignons « plus plausible d'un point de vue RP d'avoir la description du méchant que son nom »].

Pour qu'un brigand soit arrêté, il devra soit être repéré dans un village (dénoncé par un villageois par exemple, la police venant alors l'arrêter), soit arrêté par les douaniers sur la route (si un douanier croise notre brigand, il a une chance sur deux de l'arrêter : en effet le douanier n'a peut-être pas croisé le brigand, mais juste entendu les gens parler de sa présence, ou alors il ne l'a pas reconnu et donc pas arrêté)

Un brigand pour ne pas être arrêté, devra éviter les villages (difficulté pour se nourrir et écouler sa marchandise) et avoir de la chance sur les chemins, ce qui est plutôt conforme à la réalité.

Il pourra aussi être arrêté s'il est repéré dans des duchés voisins, mais pas trop loin de notre frontière (s'il réussit à aller jusqu'en Bretagne par la route, il ne sera pas arrêté en Bretagne...).

Bien entendu, s'il déménage dans un village en peuplement, ou s'il se grime [HRP : ne met pas sa description sur sa fiche ou l'enlève trop tôt}, on lui fait un procès.

Si au bout de 30 jours, le brigand n'a pas été arrêté, l'affaire sera classée et il ne risquera plus rien pour son brigandage (sauf s'il a commis un autre crime pendant cette période, là on cumule les crimes et le délai pour classer l'affaire est de 30 jours après le dernier crime)

La victime ne sera remboursée que s'il y a un procès. Par contre un dédommagement de 50 écus lui sera versé immédiatement après son attaque par le duché afin de l'aider à se nourrir et à rentrer chez elle. Cet argent proviendra d'un fond de soutien aux victimes, alimenté par nos généreux brigands. Lorsque le tribunal condamnera un brigand, en plus de l'amende, le tribunal demandera au brigand de verser un petit quelque chose au fond de soutien aux victimes (environ 10% de son amende, mais 50 écus au minimum)

La victime pourra offrir une prime pour la capture du brigand (par exemple, la moitié de ce qu'elle récupère si le procès a lieu, ou même moins selon son envie) et ainsi on verra apparaître des chasseurs de prime, qui devront s'annoncer comme tels (s'ils croisent le brigand sur les routes, il peuvent l'arrêter, avec une plus grande chance de réussite que les douaniers, puisqu'ils sont à la poursuite du brigand [HRP : 3 chances sur 4]... Un chasseur de prime pourra même suivre un brigand jusqu'en Bretagne s'il le désire.

Si un douanier, ou un chasseur de prime qui donne l'information, croise le brigand sans l'arrêter ou si un villageois non douanier et non chasseur de prime croise le brigand et le reconnaît, on divulgue sur la gargote où et quand le brigand a été aperçu (pour aider les chasseurs de prime à sa poursuite).

Autre cas de figure: le brigand échoue dans sa tentative de brigandage:
- si le brigand meurt, on le laisse en paix (il est déjà bien assez puni)
- s'il ne meurt pas, la victime décide de porter plainte ou non [HRP : en RP : la victime choisit de livrer le malfrat à la police ou non]
Mais dans ces cas-là, le brigand n'a pas son mot à dire.
Revenir en haut Aller en bas
xavtheone
Ambassadeur du Languedoc
avatar

Nombre de messages : 645
Date d'inscription : 25/04/2013

Feuille de personnage
Nom complet: Xavtheone
Localisation: Languedoc

MessageSujet: Re: La réforme du brigandage en Bourgogne.   Jeu 26 Sep 2013, 10:26

Archivé car malheureusement non signé ni daté. Donc jugé trop ancien pour être pris comme argent comptant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
La réforme du brigandage en Bourgogne.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La réforme du brigandage en Bourgogne.
» reforme du brigandage en bourgogne
» [ARC]Réforme du brigandage
» [Bourgogne] Bossdu63 - brigandage - [3 jours prison]
» Les Worgens de Kirin Tor, projet RP qui prend forme !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chancellerie du Comté du Languedoc :: Archives de Bourgogne-
Sauter vers: