Chancellerie du Comté du Languedoc

Soyez les Bienvenus en Languedoc !!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Archives] Guerre d'Anjou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marguerite

avatar

Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 04/05/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Marguerite Charlotte Victorine Corteis de Volpilhat
Localisation: Cauvisson en Vaunage, ouest de Nîmes, Languedoc

MessageSujet: [Archives] Guerre d'Anjou   Sam 19 Mai 2007, 21:51

isambre a écrit:
La guerre entre le Royaume de France et le comté d'Anjou a aujourd'hui été déclaréé. Le Grand Maître de France, messire Juliano Di Juliani a prononcé ces mots devant l'echec des négociations à Anger:

Citation :
A tous

Aujourd'hui est un jour grave pour l'histoire du Royaume de France. A Angers viennent de se terminer les négociations de la dernière chance. Tout fut essayer pour ramener les dirigeants angevins dans le chemin de la raison. Des délégations diplomatique se succèdent depuis maintenant deux mois a Angers afin de repousser la guerre que l'Anjou a automatiquement déclenchée en se déclarant indépendante du Royaume de France. A l'heure présente, le bilan est amère: Nous avons perdus notre temps. Mais nous devions au moins essayer. Lors de ces ultimes négociations, ou en temps que Grand Maître de France je siegais, j'ai reçus insultes et menaces de la part du Duc Angevin... Malgré cela la Couronne de France fit tout de meme des propositions qui n'ont même pas été discutées par l'Anjou mais refusées directement.
Ainsi, devant visiblement la volonté évidente et manifeste des dirigeants angevins dans la persistance de leur erreurs. Nous fumes contraint de quitter ces simulacre de négociations.


C'est pourquoi, l'Anjou est déclarée félonne à la Couronne de France avec toute les conséquences que cela entraîne:

Fermeture des frontières. Tout angevin présent hors de l'Anjou doit se signaler au Prévôt de la région ou il se trouve, sous peine de mise en garde à vu immédiate.

Blocus totale sur l'Anjou.

Toute aide, directe ou indirecte à l'Anjou sera considérée comme une Haute Trahison et passible de Cour martial.

Étant donné que L'Ost Royal est composée des forces armées de toutes les provinces de France. Les guerres privées sont temporairement interdite. Toutes actes belliqueux contre une province Française durant le conflit sera considéré comme un acte de guerre contre la Couronne. Et ceci afin de permettre aux Ducs et Comte de France d'être serein alors que leur armée est sous la bannière fleurdelisée.

Tout les traités liant la France à L'Anjou sont suspendus.

Les membres de l'actuel et de l'ancien conseil ducal sont considérés comme principaux responsable de la situation actuel.

Par ailleurs, nous invitons les Grands Feudataires désirant s'impliquer dans le futur de l'Anjou à se rendre à venir exprimer leur point de vu dans la salle prévus pour eux. Nous devons déjà penser à la reconstruction de l'Anjou de demain.

Il est toujours triste de devoir recourir au bras armée pour rétablir l'Ordre et la Paix. Mais nous n'hesiterons pas.

Pour le Royaume de France

Juliano Di Juliani
Grand Maitre de France

On peut désormais craindre un ralliement de la Bretagne au comté d'Anjou. En effet, ce même jour, le Capitaine des Armées de Bretagne a tenu ce discours:

Citation :
BRETONS ! BRETONNES !

L'ennemi est là et nous attaque.
Si chacun ne prend pas sur lui de défendre sa terre, qui sait de quoi notre avenir sera fait. Quoiqu'il en soit, il sera à n'en pas douter des plus sombres.

Car si vous croyez que cette guerre ne vous concerne pas, vous, humble artisans et paysans, apprenez que cet ennemi n'a que faire de votre avis et de votre vie.

Depuis le début de cette guerre qui ne disait pas son nom, nous avons deja subi pas moins d'une quinzaine d'assauts contre des villages de Bretagne (surtout de clones créés pour l'occasion) et enregistré autant d'actes de brigandages en terre de Bretagne.

Oseriez vous alors compter lors de cette guerre sur une clémence qu'ils ne montrent pas même en temps de paix ?
Oseriez vous rester cloitré chez vous pendant que votre voisin verse son sang pour défendre VOTRE champ, VOTRE village, VOTRE vie ?!

Non ! Car vous n'êtes ni des fous, ni des lâches !

Alors rejoignez l'armée de Bretagne et défendez vous contre l'envahisseur.

Ensemble, nous connaitrons la mort plutôt que la souillure !

Charybde, Capitaine des Armées de Bretagne.
isambre a écrit:
Répartition des postes au sein du conseil angevin

Citation :
ANGERS (AAP) – A la suite de la prise du château d’Anjou par les troupes de l’ost royal, un conseil provisoire a été nommé sous la tutelle du Grand Maître de France, le Duc Juliano di Juliani, dit JuJu.

La répartition des postes au sein du nouveau conseil est la suivante :

JuJu (Comte)
Wonderanny (Commissaire au commerce)
Belgian
Alistiel
Allen (Juge)
Jeanjacob (Connétable)
Lancelote (Procureur)
Nicotortue (Commissaire aux mines)
Koyote (Prévôt des maréchaux)
Aegidius (Bailli)
Kratos71
Nebisa (Porte-parole)

Le poste de Capitaine n'est pour l’heure pas attribué.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Marguerite

avatar

Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 04/05/2007

Feuille de personnage
Nom complet: Marguerite Charlotte Victorine Corteis de Volpilhat
Localisation: Cauvisson en Vaunage, ouest de Nîmes, Languedoc

MessageSujet: Re: [Archives] Guerre d'Anjou   Sam 19 Mai 2007, 21:52

Marguerite a écrit:
Oyez Oyez

Que tous sache qu'en ce jour bénis, la Paix est revenus entre l'Anjou et la Couronne de France. Que le message soit porté en tout point du Royaume de France et que partout on se réjouisse.

Citation :
Traité dict de la Paix d’Angers :




Nous, SM Levan III de Normandie, Roy de France par la grâce du Tout Puissant,

Nous, Kilia, Duchesse d’Anjou par la grâce du Tout Puissant et le consentement de son peuple,

Au Nom de Aristote, des prophètes et de tous les Saints.

Qu'il soit notoire à tous et à chacun qu'après les divisions et les troubles, entre la Couronne de France et le duché d’Anjou ayant conduis a la guerre d'Anjou. Qu'il est enfin arrivé par un effet de la bonté Divine et des dirigeants humains, que l'on tourne de part et d'autre ses pensées aux moyens de faire la Paix, et que par une convention mutuelle faite à Angers la Paix a pus être restaurée et un traité de la PAIX D'ANGERS signé en ce jour du 28 Avril 1455.

Article 1 : De la paix.


En ratifiant le présent traité, les signataires annoncent mettre fin à la guerre opposant l'Anjou à la Couronne de France.



Article 2 : Du Duché d'Anjou.


Le Roy de France, en la personne du Grand Maître de France Juliano di Juliani, reconnaît par la présente le Duché d'Anjou en tant que Duché du Royaume de France à statut spécial « d'avant-garde », tel que défini dans les points suivants.

Le Duché d'Anjou reconnaît son appartenance au Royaume de France sous statut spécial « d'avant-garde », statut visant à asseoir la coopération entre ledit Duché et la Couronne de France. L'Anjou reconnaît par la présente les institutions royales.



Article 3 : De l’appartenance au Royaume de France.


Le Roy de France, en la personne du Grand Maître de France Juliano di Juliani, confirme par la présente l'autorité du Duc d'Anjou et de son conseil élu dans le Duché Anjou, à l'instar des autres provinces du Royaume de France et en respect avec les points contenus dans le présent traité.

Chaque Duc d’Anjou nouvellement élu, en tant que suzerain d’une province du Royaume de France, est tenu de prêter allégeance à la Couronne de France afin de confirmer l’appartenance du Duché d’Anjou au Royaume de France.
Le défaut de renouvellement de cette allégeance serait considéré comme félonie envers le Royaume de France.



Article 4 : De l'autorité du Conseil d'Anjou.


Le Conseil élu d'Anjou dispose des terres d’Anjou, dont le Duc est suzerain, et gère les infrastructures ducales. Il est également habilité à édicter droit local, tant qu’il ne contrevient pas au droit royal.



article 5 : De l'armée d'Anjou.

En matière militaire, le Duc d'Anjou et son Conseil sont libres de leur choix, à l'instar des autres Ducs et Comtes du Royaume de France, exceptions faites de ceux du Domaine Royal.

Le Duc d'Anjou et son Conseil s'engagent à lever l'armée d'Anjou auprès de l'Ost Royal et à assister la Couronne de France si elle est impliquée dans un conflit avec une région située hors de la Carte officielle (annexe 1).
En cas de conflit autre, l'Anjou n'est point obligée de se joindre à l'Ost Royal.
L'Anjou se réserve le droit d'honorer ses traités dans leur entièreté.
En cas d'intervention militaire de l'Anjou pour soutenir l'effort de guerre de la Couronne française, le Roy s'engage à financer l'intervention des troupes angevines au même titre que celles des autres provinces du Royaume de France.



Article 6 : Du statut « d’avant-garde ».


Afin de rompre avec les divisions et les troubles qui ont fait naître le présent conflit et renouer les liens d’amitié et de concorde entre le Duché d’Anjou et la Couronne de France, et comprenant que cela ne peut se faire que dans une mutuelle confiance, et se faisant par le biais d’une réforme des institutions royales, la Couronne de France consent à entamer une décentralisation et une déconcentration des organes royaux de la Cour d’appel royale et de l'Hérauderie royale.

À ce titre, le Duché d’Anjou sera la province pionnière en la matière en recevant le statut « d’avant-garde ».

Les projets de réforme de la Cour d’Appel Royale et de l'Hérauderie seront mis en application dans le Duché d’Anjou.
Dès lors que les projets seront arrivés à maturation et fonctionneront, ils auront vocation à s’étendre dans toutes les provinces du Royaume de France.

Les projets seront mis conjointement en place et évolueront selon les éventuels problèmes rencontrés avec la coopération entre officiers des institutions royales et officiers des institutions ducales angevines, qui devront trouver des solutions à ceux-ci sans trahir l’esprit du présent traité.

La Couronne de France mettra à disposition de l'Anjou, si elle le désire, des émissaires de l'Hérauderie royale ainsi que de la Cour d'Appel Royale afin de prêter assistance à la mise en place des relais régionaux prévus par ce traité.



Article 7 : Du projet de réforme de la Cour d’appel royale.


Le Duché d’Anjou recevra licence afin de mettre en place une Cour d’appel locale propre à juger en deuxième instance, dite « en appel ». Les jugements en première instance s’étant déroulés sur leurs terres, selon les modalités prévues en annexe.

La Cour d’appel royale pourra être saisie en troisième instance, comme Cour suprême de justice royale. La Cour d’appel royale aura alors compétence pour juger les pourvois contre les décisions prononcées par la Cour d’appel d’Anjou en matière de droit royal et de jurisprudence, ainsi que de vérifier la validité des verdicts devant respecter la « Charte du juge ».
Lorsque la réforme royale de la Cour d’appel sera mise en place, en concertation avec tout les grands feudataires, le Duché d'Anjou pourra être dans les premiers à l'expérimenter.



Article 8 : Du projet de réforme de l'Hérauderie.

Le Duc d'Anjou et son Conseil reconnaissent l'Hérauderie royale comme institution dont le rôle, outre le recensement et la gestion héraldique ainsi que la confection du blasonnement, est aussi de valider les dossiers d'anoblissement afin de garantir la reconnaissance équivalente des mérites nobiliaires de par le Royaume de France.

Le Duché d’Anjou est encouragé à constituer une Assemblée de la noblesse d’Anjou qui, dans le cadre de son rôle de conseil auprès du Duc d'Anjou, aura vocation à l'aider à constituer les dossiers de demande en anoblissement comme suggéré par l'Hérauderie royale.

De plus, dans une situation où l’Assemblée de la noblesse d’Anjou observe un cas pouvant être susceptible d’être mené devant les tribunaux héraldiques, elle pourra constituer un dossier qui sera transmis aux dits tribunaux, qui auront pour obligation de l'instruire.

Article 9 : De la justice de guerre.


Une amnistie générale est octroyée à toutes les personnes ayant pris les armes ou s'étant opposée à la Couronne de France lors de la guerre à laquelle ce traité met fin.

Sont exclues de cette amnistie les personnes coupables de délits durant la période d'occupation de l'Anjou par les troupes royales et mises en procès, qu'elles soient angevines ou membres des armées royalistes.

Les procès dirigés contre les membres du Conseil provisoire d'occupation de l'Anjou et contre les dignitaires du Royaume de France devront être annulés sans préjudices pour eux et ceux-ci rendront mandat gardé en leur sein sous peine de nouvelle mise en procès.



Article 10 : Du retrait des troupes.


A la signature de ce traité, les armées royales quitteront les terres d'Anjou. Seule une lance Royale sera stationnée à Angers pendant un mois, sans interférer avec le pouvoir angevin.


Pour que cela demeure ratifié et stable à l’avenir, nous avons fait apposer nos sceaux au présent concordat.

Pour la Couronne de France

Juliano Di Juliani, Grand Maître de France

Issu des négociations :

Pour le Royaume de France :
Vinkolat, Connétable de France
Tixlu, Duc du Bourbonnais Auvergne, Grand Feudataire du Royaume de France

Pour l'Anjou
Vadikura
Beucheumeu
Kilia Duchesse d'Anjou





Annexe :

Annexe I,
la Carte


Juliano Di Juliani a écrit:


Peuple de France, habitant d'Anjou et à tous qui liront ceci.

Aujourd'hui, une page noire de l'Histoire de France se tourne, une page écrite avec de la violence, de la haine et du sang. Une page comme celle que l'on ne veut jamais lire mais qui pourtant parsème les chapitres de nos époques.

L'Anjou a eu son lot de douleur et nous espérons sincèrement que ce traité liera plus fermement que jamais la Couronne de France au Duché d'Anjou.
Il seraient illusoire de se dire que tout est effacé, tout est oublié. Mais comme nombre d'entre vous, je veux croire en un futur plus serein, plus calme. Le prochain chapitre de l'Histoire de France, c'est ensemble que nous l'écriront, mais en étant tous du même coté de la plume cette fois.

La Paix est restauré et que tous fête cela dignement!

Juliano Di Juliani
Grand Maître de France



_________________
Revenir en haut Aller en bas
xavtheone
Ambassadeur du Languedoc
avatar

Nombre de messages : 645
Date d'inscription : 25/04/2013

Feuille de personnage
Nom complet: Xavtheone
Localisation: Languedoc

MessageSujet: Re: [Archives] Guerre d'Anjou   Mer 02 Oct 2013, 20:47

Compilé avec le sujet "historique et annuaire", et archivé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Archives] Guerre d'Anjou   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Archives] Guerre d'Anjou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Archives] Guerre d'Anjou
» [Archives] Infos d'Anjou
» Guerre contre la Bretagne et l'Anjou
» 18 juin: La Guerre Éternelle, Bordeaux & Bourgogne
» Histoire des relations Poitou / Anjou - 09/10/1453

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chancellerie du Comté du Languedoc :: Archives d'Anjou-
Sauter vers: