Chancellerie du Comté du Languedoc

Soyez les Bienvenus en Languedoc !!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 annonces du conseil ducal tourangeau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cerise375
Ambassadeur du Languedoc
avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 31/08/2013

Feuille de personnage
Nom complet: Cerise de la Fressange et de saint agathe
Localisation: Languedoc

MessageSujet: annonces du conseil ducal tourangeau   Dim 20 Oct 2013, 07:44

voici la dernière annonce, datant de juillet 1461:

Citation :
Par la demande de l'archevèque Navigius,



Le Duché de Touraine n'a jamais souhaité la guerre avec le Duché d'Anjou. Nous acceptons pas cette occasion la proposition de médiation pour clarifier le préjudice subit par les actes de félonie coordonnées avec l'offensive Angevine dans les murs de Chinon.

Nous remarquons la désormais bonne volonté de l'Anjou en quittant le siège de la ville de Chinon mais cela n'efface rien aux souffrances imposées à nos habitants, à notre économie. Ce départ aurait du faire suite à l'affrontement contre les Penthièvre qui a eu lieu en dehors de la ville de Chinon alors que le Duché d'Anjou en a profiter pour continuer son avancée et piller en partie la mairie via le félon Pierre_Louis.

Le Duché de Touraine n'a jamais participé à la guerre privée entre la famille Penthièvre et l'Archiduc Angevin pour deux raisons: nul agrément accordé, nul tourangeau sous les couleurs Penthièvre. Mes dires ont été rapportés précédemment par Clotaire. de Mauléon_Penthièvre. L'incursion Angevine allait au delà du bon sens et de la relative passivité entre nos deux provinces.
Il va de soi que nous attendons de cette médiation les explications de l'Archiduc sur l'annexion du fief de Cartel suite à son allégeance, sur la planification préalable entre Pierre_Louis et l'Archiduc pour trahir et faire tomber la ville de Chinon, sur le passage de Chinon en ville franche. Il va de soi que nous nous entretiendrons également sur l'invraisemblable différence entre l'accueil des brigands de tout le Royaume par le Duché d'Anjou et l'accueil d'une famille anciennement noble angevine en nos terres. Puisque ces derniers semblent si décriés en Anjou alors que nous devrions nous réjouir d'avoir en Touraine plusieurs tentatives de révolte liées à des ressortissants Angevin chaque mandat.

Cependant, il faut voir ce qu'à fait la Touraine en tant qu'institution contre l'Anjou et ce qu'a fait l'Anjou contre la Touraine.

La Touraine a accepté d'acceuillir la famille Penthièvre chassée de leurs terres voisines d'Anjou sans que pour autant ils prennent échoppe et champs en Touraine. Ils ont été exilé mais n'ont pas été condamnés à vivre au bagne sur les îles nous semble t il.
La Touraine a accepté que la famille Penthièvre fonde une armée pour châtier ceux qui ont pillé Loches et nos alliés.
La Touraine fut surprise et condamna toute relation entre ses voeux et l'intrusion de l'armée Penthièvre sur le territoire Angevin.

L'Anjou accueille les brigands venus de toutes parts et leur permet de construire en leur terre. La Touraine devenant donc un terrain de jeu proche pour ces groupes organisés de brigands. Elle leur sert également de sécurité.
L'Anjou a annexé par l'allégeance le fief de Falco. de Cartel situé sur les bors de Chinon.
L'Anjou a conspiré avec le noble de Touraine Pierre_Louis afin que celui ci leur ouvre les portes de la mairie de Chinon et que ceux ci prennent la mairie et la passe en ville franche.
L'Anjou aurait pu se retirer après s'être expliqué avec la famille Penthièvre, l'histoire facheuse étant close mais à la place, elle engendra une escalade de violence en s'en prenant directement au Duché de Touraine.
L'Anjou a continué de tenir le siège de Chinon en repoussant l'armée de Lexhor venue rendre la ville de Chinon à son Duché. Des hommes furent blessés.

Il nous semble que la situation est fort claire. Que la Touraine fut patiente avec les Angevins mais il a été franchi un pas de non retour par les agissements de l'Anjou et uniquement par leurs agissements. De même, l'Archiduc oublie volontairement de faire part de la rumeur qui enfle concernant l'envoi de forces armées provenant du Berry. Au même moment ou il demande la médiation, il ordonne le renfort d'armée de Chateauroux. Son discours a été soumis à la logique et seul le mensonge s'illustre dans ses propos. Sa vie décadente n'était pas une gêne tant qu'elle restait dans ses terres mais voilà désormais qu'il tente de s'initier dans la politique des duchés voisins et de faire de l'ingérence.

De plus, nous fumes extrêmement surpris d'apprendre que l'Evêque d'Angers a été vu portant les armes et intégrant l'armée. La Sainte Eglise se dit neutre dans ce conflit alors que ce représentant d'Aristote intègre une armée et prend donc parti dans l'offensive angevine: notre réaction n'aurait point été même si son église était menacée mais ils intègrent des forces qui ne sont qu'offensives et donc sert les intérêts de l'Archiduc avant de servir ceux du Très Haut.

Nous nous tenons dès à présent à la disposition de l'Archevêque pour la médiation afin de clarifier la situation. De plus, qu'il soit su qu'une quelconque intrusion de l'Anjou ou de l'un de ses alliés durant la discussion sera vu comme un affront commis à l'encontre des représentants d'Aristote et ne fera que déshonorer l'Anjou et ses représentants.

Faict à Tours le 16 Juillet 1461
Marti15
Duc de Touraine



Code:
Citation :



Par la demande de l'archevèque Navigius,



Le Duché de Touraine n'a jamais souhaité la guerre avec le Duché d'Anjou. Nous acceptons pas cette occasion la proposition de médiation pour clarifier le préjudice subit par les actes de félonie coordonnées avec l'offensive Angevine dans les murs de Chinon.

Nous remarquons la désormais bonne volonté de l'Anjou en quittant le siège de la ville de Chinon mais cela n'efface rien aux souffrances imposées à nos habitants, à notre économie. Ce départ aurait du faire suite à l'affrontement contre les Penthièvre qui a eu lieu en dehors de la ville de Chinon alors que le Duché d'Anjou en a profiter pour continuer son avancée et piller en partie la mairie via le félon Pierre_Louis.

Le Duché de Touraine n'a jamais participé à la guerre privée entre la famille Penthièvre et l'Archiduc Angevin pour deux raisons: nul agrément accordé, nul tourangeau sous les couleurs Penthièvre. Mes dires ont été rapportés précédemment par Clotaire. de Mauléon_Penthièvre. L'incursion Angevine allait au delà du bon sens et de la relative passivité entre nos deux provinces.
Il va de soi que nous attendons de cette médiation les explications de l'Archiduc sur l'annexion du fief de Cartel suite à son allégeance, sur la planification préalable entre Pierre_Louis et l'Archiduc pour trahir et faire tomber la ville de Chinon, sur le passage de Chinon en ville franche. Il va de soi que nous nous entretiendrons également sur l'invraisemblable différence entre l'accueil des brigands de tout le Royaume par le Duché d'Anjou et l'accueil d'une famille anciennement noble angevine en nos terres. Puisque ces derniers semblent si décriés en Anjou alors que nous devrions nous réjouir d'avoir en Touraine plusieurs tentatives de révolte liées à des ressortissants Angevin chaque mandat.

Cependant, il faut voir ce qu'à fait la Touraine en tant qu'institution contre l'Anjou et ce qu'a fait l'Anjou contre la Touraine.

La Touraine a accepté d'acceuillir la famille Penthièvre chassée de leurs terres voisines d'Anjou sans que pour autant ils prennent échoppe et champs en Touraine. Ils ont été exilé mais n'ont pas été condamnés à vivre au bagne sur les îles nous semble t il.
La Touraine a accepté que la famille Penthièvre fonde une armée pour châtier ceux qui ont pillé Loches et nos alliés.
La Touraine fut surprise et condamna toute relation entre ses voeux et l'intrusion de l'armée Penthièvre sur le territoire Angevin.

L'Anjou accueille les brigands venus de toutes parts et leur permet de construire en leur terre. La Touraine devenant donc un terrain de jeu proche pour ces groupes organisés de brigands. Elle leur sert également de sécurité.
L'Anjou a annexé par l'allégeance le fief de Falco. de Cartel situé sur les bors de Chinon.
L'Anjou a conspiré avec le noble de Touraine Pierre_Louis afin que celui ci leur ouvre les portes de la mairie de Chinon et que ceux ci prennent la mairie et la passe en ville franche.
L'Anjou aurait pu se retirer après s'être expliqué avec la famille Penthièvre, l'histoire facheuse étant close mais à la place, elle engendra une escalade de violence en s'en prenant directement au Duché de Touraine.
L'Anjou a continué de tenir le siège de Chinon en repoussant l'armée de Lexhor venue rendre la ville de Chinon à son Duché. Des hommes furent blessés.

Il nous semble que la situation est fort claire. Que la Touraine fut patiente avec les Angevins mais il a été franchi un pas de non retour par les agissements de l'Anjou et uniquement par leurs agissements. De même, l'Archiduc oublie volontairement de faire part de la rumeur qui enfle concernant l'envoi de forces armées provenant du Berry. Au même moment ou il demande la médiation, il ordonne le renfort d'armée de Chateauroux. Son discours a été soumis à la logique et seul le mensonge s'illustre dans ses propos. Sa vie décadente n'était pas une gêne tant qu'elle restait dans ses terres mais voilà désormais qu'il tente de s'initier dans la politique des duchés voisins et de faire de l'ingérence.

De plus, nous fumes extrêmement surpris d'apprendre que l'Evêque d'Angers a été vu portant les armes et intégrant l'armée. La Sainte Eglise se dit neutre dans ce conflit alors que ce représentant d'Aristote intègre une armée et prend donc parti dans l'offensive angevine: notre réaction n'aurait point été même si son église était menacée mais ils intègrent des forces qui ne sont qu'offensives et donc sert les intérêts de l'Archiduc avant de servir ceux du Très Haut.

Nous nous tenons dès à présent à la disposition de l'Archevêque pour la médiation afin de clarifier la situation. De plus, qu'il soit su qu'une quelconque intrusion de l'Anjou ou de l'un de ses alliés durant la discussion sera vu comme un affront commis à l'encontre des représentants d'Aristote et ne fera que déshonorer l'Anjou et ses représentants.

Faict à Tours le 16 Juillet 1461
Marti15
Duc de Touraine


Citation:




De nous Marti15, Duc de Touraine,
Au Peuple De Chinon,
Au Peuple de Touraine
A ceux qui participent à l'effort de guerre

Nous, Marti15 Duc de Touraine, confirmons le retour de la ville de Chinon dans le giron tourangeau. Ce retour à la situation normale a été fait par l'armée de Petitfrerekoala, Procureur de notre Duché et stratège. Les armées présentes sur Chinon assurent sa sécurité.
Nous tenons à envoyer un signal fort au peuple de Touraine afin qu'il sache que notre préoccupation première est sa sécurité et l'aide à l'économie locale. L'offensive Angevine a laissé des traces à la mairie, que ce soit d'ordre moral lié à la félonie de Pierre_Louis qui avait jusqu'ici la confiance de ses gens ou d'ordre économique à cause de son rapide pillage. Le Conseil Municipal, menée par Davidus48 qui a su se montrer à la hauteur de son rôle non désiré même s'ils cassent parfois des dents pour récupérer les mandats, a toute notre confiance et notre soutien pour que Chinon redevienne Chinon la Belle.

Par la même, nous déclarons que l'Université Tourangelle peut rouvrir ses portes et laissons Solange S. Curnonsky, Vicomtesse de Saint-Jean Froidmentel et recteur de l'Université tout liberté pour organiser selon sa volonté la réouverture.

Faict à Tours ce 19 Juillet 1461.

Marti15,
Duc de Touraine de Touraine



Code:
Citation :




De nous Marti15, Duc de Touraine,
Au Peuple De Chinon,
Au Peuple de Touraine
A ceux qui participent à l'effort de guerre

Nous, Marti15 Duc de Touraine, confirmons le retour de la ville de Chinon dans le giron tourangeau. Ce retour à la situation normale a été fait par l'armée de Petitfrerekoala, Procureur de notre Duché et stratège. Les armées présentes sur Chinon assurent sa sécurité.
Nous tenons à envoyer un signal fort au peuple de Touraine afin qu'il sache que notre préoccupation première est sa sécurité et l'aide à l'économie locale. L'offensive Angevine a laissé des traces à la mairie, que ce soit d'ordre moral lié à la félonie de Pierre_Louis qui avait jusqu'ici la confiance de ses gens ou d'ordre économique à cause de son rapide pillage. Le Conseil Municipal, menée par Davidus48 qui a su se montrer à la hauteur de son rôle non désiré même s'ils cassent parfois des dents pour récupérer les mandats, a toute notre confiance et notre soutien pour que Chinon redevienne Chinon la Belle.

Par la même, nous déclarons que l'Université Tourangelle peut rouvrir ses portes et laissons Solange S. Curnonsky, Vicomtesse de Saint-Jean Froidmentel et recteur de l'Université tout liberté pour organiser selon sa volonté la réouverture.

Faict à Tours ce 19 Juillet 1461.

Marti15,
Duc de Touraine de Touraine

_________________

_________________
ambassadeur du Languedoc auprès  de la Touraine
Revenir en haut Aller en bas
 
annonces du conseil ducal tourangeau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bilans du Conseil Ducal
» (Normandie) Le Conseil Ducal de Normandie
» Conseil Ducal et autres personnes importantes
» [Caduc] 1458 - Décret d'exclusion de Gnaazdemozgoard du conseil ducal
» Demande au conseil ducal du Berry

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chancellerie du Comté du Languedoc :: Archives de Touraine-
Sauter vers: