Chancellerie du Comté du Languedoc

Soyez les Bienvenus en Languedoc !!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 D' un traité de coopération judiciaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ewen

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: D' un traité de coopération judiciaire.   Sam 19 Fév 2011, 15:17

- Bonjour. Le Duché du Lyonnais-Dauphiné souhaiterait quelques modifications indiquées dans le traité ci-joint : serait-il possible que vous le soumettiez au Conseil du Languedoc s' il vous plaît ?


Citation :


      Traité bilatéral de coopération judiciaire entre le Comté du Languedoc et le Duché du Lyonnais-Dauphiné.


    Ce traité annule et remplace le précédent accord, ratifié au Château de Lyon le 10 avril de l'an de grâce 1454.

    Art. 0 - Du préambule
    Les parties contractantes, dépositaires de la Justice, conscientes de la nécessité et de leur devoir d'assurer à leurs sujets la sécurité à laquelle ceux-ci sont en droit d'aspirer en tant que sujets loyaux, déclarent vouloir régir leurs relations en matière judiciaire de manière réciproque, suivant les termes énoncés ci-après/ci-dessous.

    Art. 1 - De quelques définitions
    Le suspect est toute personne soupçonnée d'avoir commis une infraction dans l'une des provinces signataires.
    La province plaignante est la province dans laquelle le suspect est soupçonné avoir commis l'infraction.
    La province détentrice est la province où se trouve le suspect.

    Art. 2 - De la compétence de la cour de justice de la province plaignante
    Afin d'éviter toute confusion entre les différentes législations applicables, les parties contractantes s'accordent sur le fait que toute infraction doit être jugée par la cour de la province plaignante.
    Par dérogation aux limites territoriales des cour de justice, les parties contractantes acceptent de lancer des procès et rendre des verdicts pour des faits non établis sur leur territoire, en les reconnaissant valides au regard du droit local.

    Art. 3 - De la tenue du procès
    Le procureur de la province plaignante dresse un acte de mise en accusation; le procureur de la province détentrice lance le procès à partir de cet acte.
    Deux témoins peuvent être cités par le procureur de la province plaignante et par l'accusé, tous les témoignages doivent être communiqués par courrier par le procureur de la province détentrice à la province plaignante (juge et procureur).
    Le réquisitoire est établi par le procureur de la province plaignante et ensuite transmis à son homologue de la province détentrice.
    Le verdict est rendu par le juge de la province plaignante et ensuite transmis à son homologue de la province détentrice.

    Art. 4 - De la reconnaissance du verdict
    Les parties contractantes reconnaissent le jugement rendu par la cour de la province plaignante comme étant parfaitement valide et incontestable par le suspect dans la province détentrice.
    Afin d'assurer l'efficacité de la sanction éventuellement prononcée, la cour de la province détentrice est tenue d'appliquer la décision rendue par la cour de la province plaignante.

    Art. 5 - De l'engagement des parties
    Le retrait du traité peut se faire à tout moment, par simple notification officielle.

    Art. 6 - Des litiges
    Les litiges éventuellement nés de l'application du présent traité sont de la compétence de la Cour d'Appel. Il est expressément convenu que le dossier sera défendu par les magistrats de la province plaignante.

    Pour le Lyonnais-Dauphiné, faict au Domaine de Mercurol le dix-neuvième jour de Février de l' an Mil quatre-cent cinquante-neuf.

      Ewen Devirieux, Ambassadeur du Lyonnais-Dauphiné en Languedoc.


    Pour le Languedoc, faict au Domaine de Melgueil, le [...]

      ...




_________________


Dernière édition par Ewen le Sam 12 Mar 2011, 01:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ewen

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: D' un traité de coopération judiciaire.   Mer 02 Mar 2011, 14:42

- Des nouvelles ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ewen

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: D' un traité de coopération judiciaire.   Ven 04 Mar 2011, 20:31

- Pour ce qui est du traité de 1454...
Citation :
TRAITE DE COOPERATION JUDICIAIRE ENTRE LE LANGUEDOC ET LE LYONNAIS-DAUPHINE


Au nom du Duché du Lyonnais-Dauphiné et du Comté du Languedoc,

A tous ceux qui verront cette présente lettre,

Dans leur sagesse, les sires Charles de Bourbon, Comte du Languedoc, et Marcko, Gouverneur du grand Lyonnais-Dauphiné, conscient et de Raison selon l'esprit d'Aristote, mette, ici et présentement, exprimer leur volonté respective d'établir ce traité de coopération judiciaire liant les peuples du Languedoc et du Lyonnais-Dauphiné.

La Justice étant la première fonction des différents conseils, ce traité apportera souci au mécréant qui oserait se soustraire à la Justice des signataires.
Les différents conseils signataires, en tant que représentant respectifs de leur Duché/Comté renouvellent leurs voeux d'amitié et de respects réciproques.

Article I:
1. En acceptant de signer ce traité de coopération judiciaire, les parties contractantes acceptent que nul ne doit échapper aux procédures légales ni à la Justice du Duché/Comté.
2. Si un citoyen est mis en accusation dans l'une des deux régions il devra être soumis aux lois et aux coutumes du lieu de son crime ou délit.


Article II- Procédure judiciaire relatif à ce traité.

II-I-A. Une personne tentant de se soustraire à la Justice du territoire de l'une des parties signant ce traité , il sera soit extradé, soit jugé en accord par les autorités judiciaires compétentes du pays où il aura été arrêté.
II-I-B. Le jugement "en accord" implique une totale coopération entre les juges et procureurs des 2 comtés.
II-I-C. L'accusé aura droit à une juste défense.

II-II. La procedure sera la suivante :

II-II-A. Accusation sur demande du Duché/Comté tenant juridiction pour le crime commis. Celui-ci fournira au procureur du Duché/Comté jugeant l'Acte d'Accusation ainsi que les preuves contre l'accusé (celles-ci devront etre fournie au préalable).
II-II-B. L'entière procédure sera sous la juridiction primaire du Duché/Comté demandant. Le juge local écrira la sentence en son âme et conscience, mais fournira les motivations de sa décision au Comté demandant.
II-II-C. Une entière collaboration est requise entre les autorités compétentes afin de garantir un respect mutuel des lois des 2 comtés.

II-III. Tout délit commis dans le Duché, déjà commis auparavant dans l'autre pourra être poursuivi comme récidive.

Article III:
III-I. Les différents conseils, représentants leur Duché/Comté ainsi que leur successeurs, dès la signature de ce-dit traité, engagent légalement et pleinement leur Duché/Comté à respecter ce traité.
III-II. Le non-respect d'une clause de ce traité libère l'autre partie de toute obligation jusqu'à ce qu'une compensation ou un accord puisse etre trouvé.
III-III. Ce traité n'a d'incidence que sur le stricte domaine de la Justice.

Artcile IV: L'annulation du présent traité
IV-I. Une annulation unilatérale de ce présent traité en temps de paix doit respecter la procédure suivante.
IV-II. Pour annuler: Une missive du Comte sera adressée a l'autre Comte . Une déclaration officielle et formelle sera alors publiée dans les gargottes respectives et les ambassades.
IV-III. L'annulation ne stoppera pas les procédures en cours dans l'un ou l'autre Comté et jugement sera rendu.
IV-IV. Des modifications totales ou partielles de ce présent traité peuvent être décidé par consentement mutuel.

Signé au Château de Lyon, Le 10/04/1454

Au nom du Duché du Lyonnais-Dauphiné :
Marcko, Gouverneur du grand Lyonnais-Dauphiné


Urbs, Chambellan du Lyonnais-Dauphiné


Au nom du Comté du Languedoc :
Charles de Bourbon, Comte du Languedoc
Alienord, Chancelier du Languedoc

_________________
Revenir en haut Aller en bas
frederique85

avatar

Nombre de messages : 709
Date d'inscription : 27/01/2009

Feuille de personnage
Nom complet: Frederique85
Localisation: Languedoc

MessageSujet: Re: D' un traité de coopération judiciaire.   Sam 12 Mar 2011, 00:54

Excellence voici le traité signé par nos soins merci de nous le retourner signé.

Citation :


    Traité bilatéral de coopération judiciaire entre le Comté du Languedoc et le Duché du Lyonnais-Dauphiné.


Ce traité annule et remplace le précédent accord, ratifié au Château de Lyon le 10 avril de l'an de grâce 1454.

Art. 0 - Du préambule
Les parties contractantes, dépositaires de la Justice, conscientes de la nécessité et de leur devoir d'assurer à leurs sujets la sécurité à laquelle ceux-ci sont en droit d'aspirer en tant que sujets loyaux, déclarent vouloir régir leurs relations en matière judiciaire de manière réciproque, suivant les termes énoncés ci-après/ci-dessous.

Art. 1 - De quelques définitions
Le suspect est toute personne soupçonnée d'avoir commis une infraction dans l'une des provinces signataires.
La province plaignante est la province dans laquelle le suspect est soupçonné avoir commis l'infraction.
La province détentrice est la province où se trouve le suspect.

Art. 2 - De la compétence de la cour de justice de la province plaignante
Afin d'éviter toute confusion entre les différentes législations applicables, les parties contractantes s'accordent sur le fait que toute infraction doit être jugée par la cour de la province plaignante.
Par dérogation aux limites territoriales des cour de justice, les parties contractantes acceptent de lancer des procès et rendre des verdicts pour des faits non établis sur leur territoire, en les reconnaissant valides au regard du droit local.

Art. 3 - De la tenue du procès
Le procureur de la province plaignante dresse un acte de mise en accusation; le procureur de la province détentrice lance le procès à partir de cet acte.
Deux témoins peuvent être cités par le procureur de la province plaignante et par l'accusé, tous les témoignages doivent être communiqués par courrier par le procureur de la province détentrice à la province plaignante (juge et procureur).
Le réquisitoire est établi par le procureur de la province plaignante et ensuite transmis à son homologue de la province détentrice.
Le verdict est rendu par le juge de la province plaignante et ensuite transmis à son homologue de la province détentrice.

Art. 4 - De la reconnaissance du verdict
Les parties contractantes reconnaissent le jugement rendu par la cour de la province plaignante comme étant parfaitement valide et incontestable par le suspect dans la province détentrice.
Afin d'assurer l'efficacité de la sanction éventuellement prononcée, la cour de la province détentrice est tenue d'appliquer la décision rendue par la cour de la province plaignante.

Art. 5 - De l'engagement des parties
Le retrait du traité peut se faire à tout moment, par simple notification officielle.

Art. 6 - Des litiges
Les litiges éventuellement nés de l'application du présent traité sont de la compétence de la Cour d'Appel. Il est expressément convenu que le dossier sera défendu par les magistrats de la province plaignante.

Pour le Lyonnais-Dauphiné, faict au Domaine de Mercurol le dix-neuvième jour de l' an Mil quatre-cent cinquante-neuf.

    Ewen Devirieux, Ambassadeur du Lyonnais-Dauphiné en Languedoc.


Pour le Languedoc, faict au Château de Montpellier, le Douzième jour de Mars de l'an Mil quatre cent cinquante neuf.
Domenc de Blauzac, Dict Debba Ier, Comte du Languedoc.


    Témoin

Fred d' asTerre de Noùmerchat dicte "Frederique85", Grand Chambellan du Languedoc



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ewen

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: D' un traité de coopération judiciaire.   Sam 19 Mar 2011, 19:50

- Merci bien Frédérique. Le voilà signé, le traité est conclu.


Citation :


    Traité bilatéral de coopération judiciaire entre le Comté du Languedoc et le Duché du Lyonnais-Dauphiné.


Ce traité annule et remplace le précédent accord, ratifié au Château de Lyon le 10 avril de l'an de grâce 1454.

Art. 0 - Du préambule
Les parties contractantes, dépositaires de la Justice, conscientes de la nécessité et de leur devoir d'assurer à leurs sujets la sécurité à laquelle ceux-ci sont en droit d'aspirer en tant que sujets loyaux, déclarent vouloir régir leurs relations en matière judiciaire de manière réciproque, suivant les termes énoncés ci-après/ci-dessous.

Art. 1 - De quelques définitions
Le suspect est toute personne soupçonnée d'avoir commis une infraction dans l'une des provinces signataires.
La province plaignante est la province dans laquelle le suspect est soupçonné avoir commis l'infraction.
La province détentrice est la province où se trouve le suspect.

Art. 2 - De la compétence de la cour de justice de la province plaignante
Afin d'éviter toute confusion entre les différentes législations applicables, les parties contractantes s'accordent sur le fait que toute infraction doit être jugée par la cour de la province plaignante.
Par dérogation aux limites territoriales des cour de justice, les parties contractantes acceptent de lancer des procès et rendre des verdicts pour des faits non établis sur leur territoire, en les reconnaissant valides au regard du droit local.

Art. 3 - De la tenue du procès
Le procureur de la province plaignante dresse un acte de mise en accusation; le procureur de la province détentrice lance le procès à partir de cet acte.
Deux témoins peuvent être cités par le procureur de la province plaignante et par l'accusé, tous les témoignages doivent être communiqués par courrier par le procureur de la province détentrice à la province plaignante (juge et procureur).
Le réquisitoire est établi par le procureur de la province plaignante et ensuite transmis à son homologue de la province détentrice.
Le verdict est rendu par le juge de la province plaignante et ensuite transmis à son homologue de la province détentrice.

Art. 4 - De la reconnaissance du verdict
Les parties contractantes reconnaissent le jugement rendu par la cour de la province plaignante comme étant parfaitement valide et incontestable par le suspect dans la province détentrice.
Afin d'assurer l'efficacité de la sanction éventuellement prononcée, la cour de la province détentrice est tenue d'appliquer la décision rendue par la cour de la province plaignante.

Art. 5 - De l'engagement des parties
Le retrait du traité peut se faire à tout moment, par simple notification officielle.

Art. 6 - Des litiges
Les litiges éventuellement nés de l'application du présent traité sont de la compétence de la Cour d'Appel. Il est expressément convenu que le dossier sera défendu par les magistrats de la province plaignante.

Pour le Lyonnais-Dauphiné, faict au Domaine de Mercurol le douzieme jour de Mars de l' an Mil quatre-cent cinquante-neuf.

Sa Grasce Pénélope de Montbazon-Navailles, Duchesse du Lyonnais-Dauphiné


    Témoin

Bastien d'Amilly, Chancelier du Lyonnais-Dauphiné.

Tenshikuroi Deschenaux, Vice-Chancelier du Lyonnais-Dauphiné.

Ewen Devirieux, Ambassadeur du Lyonnais-Dauphiné en Languedoc.



Pour le Languedoc, faict au Château de Montpellier, le Douzième jour de Mars de l'an Mil quatre cent cinquante neuf.
Domenc de Blauzac, Dict Debba Ier, Comte du Languedoc.


    Témoin

Fred d' asTerre de Noùmerchat dicte "Frederique85", Grand Chambellan du Languedoc



_________________
Revenir en haut Aller en bas
xavtheone
Ambassadeur du Languedoc
avatar

Nombre de messages : 645
Date d'inscription : 25/04/2013

Feuille de personnage
Nom complet: Xavtheone
Localisation: Languedoc

MessageSujet: Re: D' un traité de coopération judiciaire.   Jeu 12 Sep 2013, 23:21

Compilé avec le sujet "traités en vigueur" et archivé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: D' un traité de coopération judiciaire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
D' un traité de coopération judiciaire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duché du Lyonnais-Dauphiné [Coopération Judiciaire]
» Coopération judiciaire (Berry)
» [RP] Traité de Coopération Judiciaire "Maathis" (1454)
» Traité de coopération judiciaire - Worcester
» [ANNULÉ] Traité de coopération judiciaire - Baden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chancellerie du Comté du Languedoc :: Archives du Lyonnais-Dauphiné-
Sauter vers: