Chancellerie du Comté du Languedoc

Soyez les Bienvenus en Languedoc !!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Communiqués d'Artois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lacost

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Nom complet:
Localisation: Languedoc

MessageSujet: Communiqués d'Artois   Dim 08 Aoû 2010, 21:12

LuziferII a écrit:


A tout ceux qui liront cette déclaration,

Par la présente déclaration, Nous, LuziferII de Ponthieu, Comte d'Artois, garant de la stabilité politique du Nord du Royaume de France portons à la connaissance de tous les faits suivants :

Il nous tient à cœur de conserver, au possible, durablement la paix entre les signataires de Saint Abysmo.
Que, pour cela, aucune contrée ne doit être laissée pour compte, aucune contrée ne dois être lésée eu égard aux engagements antérieurs.

Nous insistons, en outre, sur le fait qu'il serait fâcheux que des divergences judiciaires, économiques et géographiques remettent en cause lesdits engagements.

L'Artois rappelle donc à son allié, les Flandres, toute son amitiés et sa confiance.
L'Artois ne doute pas de la volonté flamande de conserver intactes les qualités sus-mentionnées et est donc persuadé que le gouvernement flamand saura prendre les bonnes décisions et ce, dans l'intérêt de tous.

Respects et salutations à qui de droit.

Comte d’Artois

_________________
TOUT SE QUI NE ME TUE PAS, ME REND PLUS FORTE.

Revenir en haut Aller en bas
lacost

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Nom complet:
Localisation: Languedoc

MessageSujet: Re: Communiqués d'Artois   Mar 09 Nov 2010, 18:17

Citation :

A tous et à toutes,

Suite à l'assaut conduit par le sieur Namaycush, commandant d'une armée royale, à l'encontre de la ville d'Agen, sise sur le duché de Guyenne, sans déclaration préalable, après avoir violé l'interdiction de séjour qui lui était faite en raison de ses multiples menaces, de son passif chargé et de la dangerosité représentée, l'Alliance du Ponant déclare :

Que cette agression armée, menée sous le voile de la tromperie, de la fourberie et de la surprise, constitue en elle-même un acte de guerre, dans la mesure où la Guyenne pacifique est victime d'un geste de conquête, animé d'un intention meurtrière et destructrice.

Que s'il serait loisible de faire porter la responsabilité de cet acte au pouvoir royal qui revendique son autorité sur cette armée, ou encore à la Gascogne où cette armée s'est constituée, nous voulons croire, en vertu de l'attachement de l'Alliance du Ponant à la paix, qu'il n'en est rien, que le pouvoir royal et le pouvoir gascon ont été trahis par le sieur Namaycush et ses hommes, qu'ils n'auraient jamais eu la folie d'essayer d'envahir sans aucun motif la Guyenne en cette période tendue.

Que nous attendons la dénonciation de cette agression scandaleuse, la désolidarisation entre la pouvoir royal et son armée, qui doit naturellement se traduire par une châtiment sévère à l'encontre du sieur Namycush et de ses hommes qui ont trahi la confiance de leur roi, menacé gravement l'équilibre de la paix par leur entreprise inconsidérée et salit l'honneur des armées royales en s'en prenant à un vassal fidèle à son roi.

Que cet incident aurait pu être évité si le grand maître de France avait écouté les réticences de la Guyenne à laisser passer une armée menée par un homme ayant proféré à maintes reprises des menaces contre la Guyenne et l'Alliance du Ponant, ayant par le passé commis de nombreux crimes en Guyenne et ayant moins de moralité qu'un pou, s'il avait été pris en considération, comme l'Alliance du Ponant l'avait déjà souligné il y a peu à propos des armées en Anjou, qu'une bannière immaculée, comme celle du roi, ne peut hélas pas toujours garantir la vertu de celui qui se place en dessous, qu'il sera donc utile aux autorités royales de tirer une leçon de cette mésaventure et d'être plus prudentes à l'avenir dans le choix des commandants de ses armées.

Que faute de savoir si le sieur Namaycush s'est plu à agir seul ou s'il s'inscrit dans une offensive plus vaste visant la Guyenne, l'ensemble de l'Alliance du Ponant se tient prête à mobiliser pour venir soutenir son allié et l'aider à repousser toute menace, qu'elle aura la même détermination à défendre la Guyenne qu'elle en a eu à défendre l'Anjou.

Que tous ceux, appartenant à des armées vagabondes ou à des armées officielles, qui s'en prendront aux membres de l'Alliance du Ponant, quelque soit la bannière sous laquelle ils se dissimulent, auront à subir notre courroux et notre juste violence.

Que nous espérons que le pouvoir royal s'associera à nous pour lutter contre l'embrasement des esprits et empêcher que ce sinistre incident n'ait de fâcheuses complications en ces temps où les épées sont encore chaudes dans les fourreaux.


Pour la Bretagne :

Myrlin de Pontcallec, Grand Duc de Bretagne



Pour l'Anjou

Finam de Montmorency



Pour le Poitou:

Sa Grandeur Cyphus Garion, Lumière de son Peuple



Pour l'Artois:

Luzifer II Comte de Ponthieu et Comte d'Artois



Pour la Guyenne :

Betoval, Duc de Guyenne





_________________
TOUT SE QUI NE ME TUE PAS, ME REND PLUS FORTE.

Revenir en haut Aller en bas
lacost

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Nom complet:
Localisation: Languedoc

MessageSujet: Re: Communiqués d'Artois   Lun 29 Nov 2010, 19:22

Citation :



    A la Comtesse Malycia et à son Conseil,
    Au peuple flamand,
    Au peuple artésien,


    Le Comté d'Artois n'est pas un mauvais bougre, et sait reconnaître les efforts quand il en voit. J'ai pris réception de la livraison flamande de cinquante pierres et ai déduit le montant obtenu au montant global de la dette, dont une partie reste toujours impayée. Cependant, de part ce geste, que l'Artois attendait depuis déjà de nombreuses semaines, il reconnait aisément un signe de bonne foi de la part des Flandres.

    C'est pourquoi, nous avons décidé, après mûre réflexion, d'ouvrir les frontières aux ressortissants flamands. Seule la Capitale, Arras, reste interdite à tout étranger et non arrageois sans autorisation, et les frontières avec la Normandie restent fermées, les Normands devant obtenir auprès de notre Prévôt un laisser-passer au cas où ceux-ci souhaiteraient pénétrer au sein de l'Artois. Toutes les autres frontières sont bien entendu ouvertes.

    Nous reconnaissons la volonté des Flandres, de part sa Comtesse Malycia, de vouloir s'acquitter de la dette, et de renouer des liens diplomatiques avec notre contrée. L'Artois répond favorablement à cette main tendue, et espère ne jamais devoir le regretter. Le Conseil Artésien attend avec impatience la nomination de ses homologues flamands.

    Faict le 28 Novembre de l'An de Grâce 1458,
    A Arras,

    Elena Hale d'Harlegnan,
    Comtesse d'Artois,
    Dame d'Autingues.




_________________
TOUT SE QUI NE ME TUE PAS, ME REND PLUS FORTE.

Revenir en haut Aller en bas
lacost

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Nom complet:
Localisation: Languedoc

MessageSujet: Re: Communiqués d'Artois   Dim 30 Jan 2011, 21:33

Citation :



Au peuple artésien,
Aux Ambassades du France,
A tous ceux qui liront cette lettre,

Par la présente, nous, Zazaroyaume d’Ambricourt, Comtesse d'Artois, présentons un démenti au peuple artésien, suite à l’article de l’AAP du 27ème jour du mois de janvier 1459, écrit par le journaliste Netto, qui n’est autre que Nicolas__eymerich, Seigneur de Tramecourt, citoyen artésien, hérétique en phase d’être expulsé de l’Artois.

Celui-ci a déclaré que « L’Elfe des mers » a pu accoster tranquillement dans le port de Calais, mais nous tenons à signaler que comme pour toute demande d’accostage faites dans un de nos ports, les vérifications ont été effectuées par le chef de port, Seigneurperseval, d’après notre liste d’indésirables, et la dicte pirate "Elfenoire" n’en faisait partie. De plus, l’arrivée d’un bateau breton ne fut pas alertant pour l’Artois, étant nos alliés par le biais du Ponant, nous n’avions donc alors, aucun motif pour ne pas autoriser cet accostage.
.
Il faut savoir que l’annonce de l’amirauté royale datait du 07 octobre 1458, et qu’aucune liste royale « des indésirables », à ma connaissance, n’est transmise aux provinces régulièrement, pour permettre de connaître avec exactitude les personnes recherchées par la Couronne, afin de pouvoir en assurer le suivi.

Messire Nicolas__eymerich en a fait part en place publique le 26 janvier 1459 en soirée, et dès le lendemain matin, tout fut mis en œuvre pour que justice soit faite, mais il préféra se dépêcher d’aller écrire que l’Artois collaborait avec Elfenoire, sans même prendre contact avec la Comtesse pour connaître l’avancée du dossier.
Nous ne pouvons donc que reconnaître notre naïveté, et méconnaissance des faits concernant la recherchée, et non pas un désintérêt, ou une volonté de coopération ; D’ailleurs, nous pouvons vous assurer que le nécessaire a été fait auprès du Procureur d’Artois.

De plus, le journaliste déclare qu’Elfenoire a pu s’inscrire à l’université, nous ne nierons donc pas le fait qu’elle ait reçu ses accès, mais je voudrais expliquer simplement que la nouvelle Rectrice n'y a vu aucun mal, étant ignorante du fait que seuls les Artésiens peuvent avoir ce droit d'accès à l'université. Elle ne pouvait donc nullement savoir qu'un étranger, devait bénéficier d'une dérogation de la Comtesse, pour pouvoir y étudier.

En conclusion donc, nous voudrions réfuter les propos du journaliste, qui tente de faire croire à tous, que l’Artois serait complice d’Elfenoire, que nous aurions contribué à approfondir ses connaissances. Aussi, nous voudrions spécifier qu'il n'était nullement dans nos intentions de nuire, et que dès que nous avons eu les informations concernant la dicte pirate, tout a été mis en place pour que celle-ci soit punie par le biais d'une mise en procès, avec les éléments en notre possession.

Aussi, nous sommes bien renseignés sur toutes les consignes, et autres arrêtés en vigueur, et que nous veillerons à ce que pareille situation ne se reproduise pas.

Pour que nul ne puisse contester cet écrit, nous y apposons en ce jour notre scel,

Zazaroyaume, Dame d’Ambricourt,
Comtesse d’Artois

_________________
TOUT SE QUI NE ME TUE PAS, ME REND PLUS FORTE.

Revenir en haut Aller en bas
lacost

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 29
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Nom complet:
Localisation: Languedoc

MessageSujet: Très important   Ven 11 Mar 2011, 14:24

Citation :
A Sa Majesté la Reyne de France
Au Duc De Bourbonnais Auvergne,
A la Duchesse de Touraine,
Au Duc D’Orléans,
A Toute autre personne qui s’exprimera sur le sujet
Aux membres du Ponant
A tous ceux qui liront cette déclaration

Nous, membres unis du Ponant, faisons savoir que :

Nous
n'oublions pas quels liens et quelles attaches nous unissent à Sa
Majesté la Reyne de France. Nous continuons à lutter de pied ferme et
d'un cœur solide pour que la Justice et la Liberté écrasent la Bêtise et
l'Ignorance.

Renouvelons la grande confiance que nous portons à sa Majesté la Reyne de France.
Dotée
d'un esprit nouveau et d'une grande force, nous savons que Sa Majesté
saura reconnaître la vérité du mensonge, le bon grain de l'ivraie.

Rappelons
au Duc d'Orléans qu'en tant que membre du Domaine Royal, son opinion
malvenue sur la-dite affaire n'a aucune espèce d'intérêt puisque seule
la Reyne de France a voix au chapitre.

Conseillons vivement au
Duc du Bourbonnais Auvergne de vérifier ses sources avant de porter des
accusations infondées et injurieuses qui discréditent malheureusement
l'ensemble de son Duché.

De fait, les déclarations de la Duchesse
de Touraine et du Duc d'Orléans, reposant sur les seules allégations
déplacées et erronées du Duc du Bourbonnais-Auvergne, sont nulles et non
avenues.

Puisque la vérité et la justice sont souveraines, car
elles seules assurent la grandeur des nations, nous estimons qu'il est
temps de faire toute la lumière sur cette affaire :

Qu'il soit
su et entendu que l'armée de Monseigneur Smurf, Vicomte d'Ardres, n'est
aucunement mandatée par la glorieuse Alliance du Ponant, et encore moins
par le Comté d'Artois.

Rajoutons que cette armée n'a bénéficié
d'aucun support logistique ou financier du Grand-Duché de Bretagne.
Précisons que la flotte utilisée pour le transport des troupes étant la
propriété d'un Armateur privé.

Trouvons utile de rappeler au Duc
du Bourbonnais-Auvergne, puisqu'il semble l'ignorer, que le Vicomte
d'Ardres n'est pas le Ponant; même si nous gageons que cet amalgame
idiot saura flatter l'ego d'un homme qui agit en son nom propre et pour
des raisons parfaitement personnelles.

Prenons donc acte des
propos insultants et diffamatoires tenus par le Duc et consort à
l’encontre de chaque province composant l’Alliance du Ponant et dès
lors, agirons en conséquence.

Considérons en outre cette
véhémence d’autant plus mesquine que le Périgord Angoumois a manqué de
droiture envers diverses provinces de l’Alliance sans que le
Bourbonnais-Auvergne ne manifeste son désappointement. Il est fort peu
judicieux de crier au scandale d'un côté quand on est prompt à fermer
les yeux de l'autre.

Remercions le Duc de Bourbonnais Auvergne de
mettre avec tant de zèle et sans respect des protocoles, un terme aux
hypothétiques relations diplomatiques qui existent entre les provinces
du Ponant et le Bourbonnais-Auvergne.

Constatons le grand sens de
la diplomatie, habile et mesurée, de cette province et de son Régnant
qui a cru bon se mêler d'affaires externes à son Duché, nous faisant
ainsi profiter de sa grande sagesse. Il en va de même pour la Touraine
et l'Orléanais, dont les méthodes diplomatique sont tout aussi risibles.

Avertissons
tout un chacun que l'Alliance du Ponant ne manquera ni de patience ni
de résolution pour prendre les mesures indispensables au salut de ses
Membres contre ceux qui prendraient prétexte de ces incidents
regrettables pour tenter de provoquer un conflit.

Le temps est
précieux et Père de toute Vérité, l'Alliance du Ponant saura l’utiliser à
profit auprès de provinces éclairées et y puiser de nouvelles énergies,
laissant les autres se complairent dans l'obscure noirceur de la
sottise.


Pour le Grand-Duché de Bretagne
Sa Majesté Elfyn de Montfort et Sa Grâce Alessia Médicis





Pour le Comté du Poitou,
Sa Grandeur Baillant de Mauléon,
Comte du Poitou.




Pour le Duché d'Anjou
Salebete de Kreneg-Monfort Duchesse



Pour le duché de Guyenne
Emi


Pour l'Artois
Zazaroyaume d'Ambricourt

_________________
TOUT SE QUI NE ME TUE PAS, ME REND PLUS FORTE.

Revenir en haut Aller en bas
xavtheone
Ambassadeur du Languedoc
avatar

Nombre de messages : 645
Date d'inscription : 25/04/2013

Feuille de personnage
Nom complet: Xavtheone
Localisation: Languedoc

MessageSujet: Re: Communiqués d'Artois   Mer 11 Sep 2013, 12:30

Compilé avec l'annonce "nouvelles de l'Artois" et archivé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Communiqués d'Artois   

Revenir en haut Aller en bas
 
Communiqués d'Artois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ambassade d'Artois
» L'Artois vous parles
» [Ordre de Mérite] Artois
» Fermeture de magasins GAME : le communiqué reçu par les employés
» [RP] Biographie de Tsarine, I ère Comtesse d'Artois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chancellerie du Comté du Languedoc :: Archives d'Artois-
Sauter vers: