Chancellerie du Comté du Languedoc

Soyez les Bienvenus en Languedoc !!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Castille [27 mai 1458]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
frederique85

avatar

Nombre de messages : 709
Date d'inscription : 27/01/2009

Feuille de personnage
Nom complet: Frederique85
Localisation: Languedoc

MessageSujet: Castille [27 mai 1458]   Jeu 27 Mai 2010, 11:47

Klan l'Acier a écrit:
Citation :
Traité d'Harmonie, d'Amitié et de Coopération entre le Royaume de Castille et le Comté de Languedoc
Dans leur grande sagesse, les honorables parlementaires Klanacier, Comte du Languedoc, et Amadis, Gouverneur du Royaume de Castille, ont souhaité mettre par écrit leur volonté ferme de paix et d'harmonie mutuelle, afin que celle-ci subsiste pour les générations à venir.

Article I
Le comté de Languedoc, y compris les villes d'Alais, Béziers, Carcassonne, Le Puy, Lodève, Mende, Montpellier, Narbonne, Nîmes et Uzès et les nœuds a elles assignés, et le Royaume de Castille, y compris les villes de Burgos, Osma, Aranda, Soria, et Valladolid et les nœuds assignés à à elles, au nom de leurs peuples, provinces, héritiers, successifs et vassaux, s’engagent mutuellement à assurer par tout moyen une paix et une coopération effective, sincère et durable sans qu'aucun mot injurieux ou inattentif ou proféré, ni qu'aucun acte hostile, des deux parties, n'est commis à aucune occasion, quelle que soit la raison.
Chacune des provinces se engage à nier tout appui direct ou indirect desquels ils veulent attenter contre l'intégrité territoriale ou économique de d'une des deux parties contractantes et à informer sur ces groupes dès qu'il est possible.

Article II
Les deux provinces s’engagent à n'effectuer aucune action militaire entre elles qui n'a pas été sollicité par son Seigneur légitime.
Par conséquent les comtes et les gouverneurs ainsi que les membres de leurs Conseils respectifs s’engagent à ne pas faire pénétrer leur armée dans le territoire de l'autre à l'exception duquel a été reçue autorisation par une partie du gouvernement de ce territoire.

Article III
Les deux parties ne seront pas tenues responsables de situations éventuelles commises par des armées non légitimes nées dans l'une ou l'autre des provinces.
Toutefois, si tel est le cas, les parties contractantes devront combattre les renégats unis si cela est possible.

Article IV
Les deux provinces, ainsi que les membres leur Conseil et de leurs habitants respectifs s’engagent à ne pas créer, ni soutenir ou encourager des désordres sur le un autre territoire signataire par quel que soit le milieu, comme par exemple pillages de mairies ou promotion de rébellion.

Article V
Les parties contractantes s’engagent à fournir les données de leurs informations diplomatiques et économiques, relatives à la sécurité intérieure des deux territoires.
Les deux régions apporteront mutuellement appui technique et logistique dans la mesure du possible.
Des pratiques d'apprentissages d'une province à une autre peuvent être considérées.

Article VI
Les parties contractantes s’engagent à favoriser toute harmonie commerciale entre elles dans la mesure de leurs possibilités économiques. Les accords commerciaux ainsi conclus seront faits avec des tarifs préférentiels dans la mesure du possible.
Elles s’engagent aussi à punir toute déstabilisation économique vers l’ un ou l'autre, dont les auteurs se trouvent leurs citoyens.

Article VII
Ce traité lie les parties signataires dans une aide judiciaire mutuelle dans les cas où il y a accord mutuel. Ce traité n'oblige pas aux deux parties à coopérer mais marque le désir de rapprochement des peuples sus-mentionnés à niveau des procédures judiciaires.

Article VIII
Ce traité ne compromet pour aucune obligation militaire qui n'incombent pas directement à aux deux peuples. Une des parties ne peut pas exiger de l'autre à commettre des agressions envers un tiers ni de la défendre contre un tiers. Sauf dans les cas consignés dans l'article III.

Article IX
Ses Seigneuries ainsi que ses héritiers et successifs se engagent à respecter les articles de ce traité. Tout manque à une clause par une des deux parties libère l'autre de ses compromis.
Toute annulation unilatérale du traité en situation de guerre déclarée est un acte de Trahison et autorisera à effectuer des représailles.
Par consentement mutuel, la réécriture du Traité total ou partiellement et y compris son annulation peut être effectuée.

Signée en Castille, le 17 Mai  1458
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour le royaume de Castille:
Amadis Gouverneur de Castille
Omar Ibn Lordlency: Chambellan de Castille

Signé en Languedoc, le XXVIIème jour de Mai de l’an 1458.
Pour le Languedoc:
Klanacier, Comte du Languedoc
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Frederique85: Grand Chambellan du Languedoc


-------------------------------------------------------------------------------------------

Tratado de Armonía, de Amistad y de Cooperación entre el Reino de Castilla y el Condado de Languedoc
En su gran sabiduría, sus señorías Klanacier, Conde de Languedoc,y Amadis, Gobernador del Reino de Castilla, desearon poner por escrito su voluntad firme de paz y de armonía mutua, $@#€!£ ! el fin de que ésta perdure para las generaciones venideras.

Artículo I
El condado de Languedoc, incluyendo las ciudades de Alais, Béziers, Carcassonne, Le Puy, Lodève, Mende, Montpellier, Narbonne, Nîmes y Uzès y los nudos a ellas adscritos, y el Reino de Castilla, incluyendo las ciudades de Burgos, Aranda, Osma, Soria y Valladolid y los nudos adscritos a ellas, en nombre de sus pueblos, provincias, herederos, sucesores y vasallos, se comprometen mutuamente a asegurar por todo medio una paz y una cooperación efectiva, sincera y duradera sin que ninguna palabra injuriosa o desatenta sea proferida, ni que ningún acto hostil, de ambas partes, sea cometido en ninguna ocasión, cualquiera que sea la razón.
Cada una de las provincias se compromete a negar todo sostén directo o indirecto de los que quieran atentar contra la integridad territorial o económica de una de ambas partes contratantes y a informar sobre estos grupos tan pronto como sea posible.

Articulo II
Ambas provincias se comprometen a no realizar ninguna acción militar entre ellas que no haya sido solicitada por su señor legítimo.
Por consiguiente los duques y los gobernadores así como los miembros de sus consejos respectivos se comprometen a no hacer penetrar su ejército en el territorio del otro a excepción de que haya sido recibida autorización por parte del gobierno de dicho territorio.

Articulo III
Ambas partes no serán tenidas responsables de situaciones eventuales cometidas por ejércitos no legítimos nacidos en una u otra de las provincias.
Sin embargo, si tal es el caso, las partes contratantes deberán combatir a los renegados unidos si es posible.

Articulo IV
Ambas provincias, así como los miembros de su consejo y sus habitantes respectivos se comprometen a no crear, ni sostener o animar desórdenes sobre el otro territorio signatario por cualquiera que sea el medio, como por ejemplo pillajes de ayuntamientos o fomento de rebelión.

Articulo V
Las partes contratantes se comprometen a facilitar el datos de sus informaciones diplomáticas y económicas, relativas a la seguridad interior de ambos territorios.
Ambas regiones aportarán mutuamente sostén técnico y logístico dentro de lo posible.
Prácticas de aprendizajes de una provincia a otra pueden ser contempladas.

Articulo VI
Las partes contratantes se comprometen a favorecer toda armonía comercial entre ellas en la medida de sus posibilidades económicas. Los acuerdos comerciales así concluidos se harán $@#€!£ ! tarifas preferenciales en la medida de lo posible.
Ellas también se comprometen a castigar toda desestabilización económica hacia la una o la otra, cuyos autores se cuenten entre sus ciudadanos.

Artículo VII
Este tratado liga las partes firmantes en una ayuda judiciaria mutua en los casos en los cuales haya acuerdo mutuo. Este tratado no obliga a las dos partes a cooperar pero marca el deseo de acercamiento de los susodichos pueblos a nivel de las procedimientos judiciales.

Artículo VIII
Este tratado no compromete para ninguna obligación militar que no incumban directamente a ambos pueblos. Una de las partes no puede exigir de la otra de cometer agresiones hacia un tercero ni de defenderla contra un tercero. Salvo en los casos consignados en el artículo III.

Articulo IX
Sus gobernantes así como sus herederos y sucesores se comprometen a respetar los artículos de este tratado. Toda falta a una cláusula por una de ambas partes libera al otro de sus compromisos.
Toda anulación unilateral del tratado en situación de guerra declarada es un acto de Traición y autorizará a efectuar represalias de toda índole.
Por consentimiento mutuo, la reescritura del Tratado total o parcialmente e incluso su anulación puede ser realizada.

Firmado en Castilla, el día 17 de mayo de 1458
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Por el Reino de Castilla:
Amadis Gobernador de Castilla
Omar Ibn Lordlency: Chambelán de Castilla

Signé en Languedoc, le XXVIIème jour de Mai de l’an 1458.
Pour le Languedoc:
Klanacier, Conde de Languedoc
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Frederique85: Chambelán de Languedoc


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
 
Castille [27 mai 1458]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Napoleon_Louis - 10.X.1458 - R - TOP (Diffamation)
» Shigella - 29.I.1458 - C - TOP (Racket)
» Anne de Culan - 13.08.1458 - 865/900
» Arrivée de l'Ambassadeur du Royaume du Castille et León
» Em2.e_x - 25.III.1458 - C - TOP (Racket)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chancellerie du Comté du Languedoc :: Palais ambassadorial :: Bibliothèque :: Salle des traités :: Rayon des traités de coopération judiciaire-
Sauter vers: